Actualité web & High tech sur Usine Digitale

5 start-up de la Silicon Valley à suivre de près en 2017

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Même si la Silicon Valley a vu moitié moins de ses entreprises s’introduire en bourse en 2016, de nombreuses start-up de la baie de San Francisco ont réalisé de fructueux tours de table qui devraient leur permettre de bien aborder l’année à venir. Voici cinq start-up qui ont décollé en 2016 et qu’il ne faudra pas lâcher du regard en 2017.

5 start-up de la Silicon Valley à suivre en 2017
5 start-up de la Silicon Valley à suivre de près en 2017 © pixabay

Opendoor met la clé des maisons entre les mains du big data

L’immobilier et le big data font bon ménage et Opendoor l’a bien compris. Grâce à un algorithme qui croise les données d'agences immobilières, Opendoor rachète, en quelques minutes, les biens immobiliers des propriétaires désireux de vendre. Fondée il y a à peine deux ans, la start-up californienne a déjà rejoint l’enclos très fermés des licornes. Début décembre, OpenDoor a bouclé un tour de table de 210 millions de dollars, ce qui porte sa valorisation à 1,1 milliard de dollars. La start-up basée à San Francisco n’est pas prête de mettre la clé sous la porte !

 

Affirm bouscule le système de financement aux particuliers

Le big data bouscule aussi l’underwriting, la souscription aux crédits bancaires. Créée en 2012 par Max Levchin, cofondateur de PayPal, Affirm utilise des algorithmes prédictifs pour évaluer automatiquement les capacités de remboursement des consommateurs. La start-up basée à San Francisco propose des taux généralement plus bas que ceux du marché traditionnel. Cette fintech finit l’année en beauté avec un tour de table à 100 millions de dollars.

 

DoorDash impose sa recette de food delivery

Les start-up de food delivery se multiplient comme des petits pains. Dans la famille des plates-formes logistiques généralistes qui distribuent les petits plats de restaurants indépendants, DoorDash est en train d’imposer sa recette. Basée à San Francisco, la start-up californienne a levé 127 millions de dollars en mars 2016, auprès de Sequoia Capital, comme principal investisseur. Grâce à ce nouveau tour de table, cette start-up de la foodtech fondée en 2013 va se développer à l’international. DoorDash collabore notamment avec McDonald’s pour livrer des menus best-of dans une poignée de villes américaines.

 

Slack s’installe au coeur du travail collaboratif

On ne la présente plus mais la plate-forme de communication collaborative n’a pas fini de faire parler d’elle. En avril 2016, Slack a signé sa plus belle levée de fonds (200 millions de dollars) depuis sa création en janvier 2009. Avec près de 4 millions d’utilisateurs quotidiens actifs, la licorne californienne est désormais évaluée à 3,8 milliards de dollars. Entre l’intégration de la voix sur IP, des appels vidéo (jusqu’à 15 personnes) et une collaboration avec Google Drive, Slack compte bien s’imposer comme la plate-forme incontournable du travail collaboratif.

 

Whale émerge pour trouver des réponses aux questions

Cette start-up n’a pas encore levé de fonds. Mais son lancement en octobre 2016 a attiré tous les regards. Derrière cette application de Q&A en vidéos qui permet à des experts et des personnalités de répondre aux questions des utilisateurs, se cache Justin Kan, le fondateur de Twitch. Deux ans après la vente de sa plate-forme de streaming de jeux vidéo en direct, le serial entrepreneur rempile avec Whale. Pour l’heure, le service payant n’est disponible que sur iOS et seulement aux Etats-Unis. Mais peut-être qu’en 2017, l’application à la baleine bleue sera la référence pour trouver des réponses à ses questions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale