Actualité web & High tech sur Usine Digitale

54 heures pour créer son entreprise avec le Startup Weekend Toulouse

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Startup Weekend Toulouse vient de boucler sa sixième édition. Le concept a fait ses preuves et associe de plus en plus de sponsors autour de la création d’entreprises.

54 heures pour créer son entreprise avec le Startup Weekend Toulouse
54 heures pour créer son entreprise avec le Startup Weekend Toulouse © D.R.

Après la Toulouse Business School, l’Enseeiht-INP (Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications) et l’Insa Toulouse, c’est l’Icam (Institut catholique d'arts et métiers) qui a choisi cette année d’accueillir la sixième édition du Startup Weekend Toulouse, qui vient de se tenir les 27, 28 et 29 mars. Cet événement, venu des Etats-Unis, a pour objectif de stimuler la création d’entreprise. Le concept a fait des émules dans le monde entier : proposer à des étudiants de toutes disciplines (ingénieurs, informaticiens, commerciaux, juristes…) et à des professionnels de partager leurs idées pour donner naissance, en 54 heures chrono, à de futures startups.

"Ce weekend m’a fait gagner énormément de temps, témoigne Lisbé Juin, ingénieur en informatique, dont le projet Loliplop a décroché le 1er prix de cette édition toulousaine. J’ai pu tester mon projet devant un public, trouver des compétences en communication et en marketing, bénéficier de coaching et décrocher au final un stage de formation auprès de la CCI et un accompagnement de plusieurs mois auprès de professionnels pour concrétiser mon entreprise."

Avec Loliplop, Libé Juin compte développer très vite toute une gamme d’activités périscolaires (en direction des écoles primaires, des centres aérés et des associations) avec une méthode ludique et des outils pédagogiques adaptés aux très jeunes enfants, pour leur permettre de devenir des programmeurs en herbe et de développer leurs propres programmes de jeux.

Une simple idée ou une ébauche de projet

Dès le vendredi soir, une quarantaine de volontaires sur les 120 inscrits à ce Startup Weekend Toulouse, ont présenté une simple idée ou une ébauche de projet. Pas de limite d’âge, ni de critère de sélection, mais dans les faits, les moins de trente ans et les étudiants sont largement majoritaires. Très vite, un vote est organisé et treize projets sont retenus, autour desquels s’organisent les équipes qui devront plancher sur les deux jours suivants. Des coaches professionnels (tous bénévoles) sont disponibles tout le weekend pour accompagner les équipes dans la construction de leur business model et la présentation de leur projet.

Au fil des éditions, le concept a fait ses preuves. "Plusieurs startups toulousaines sont nées au cours d’un de ces Startup Weekend, telles que CityMeo et sa solution d’affichage ou MyFeelBack, qui a développé un logiciel dédié à la collecte et à l’analyse temps réel de feelbacks clients", rappelle Julien Del Rio, consultant en lean startup et co-organisateur. De quoi séduire de plus en plus de sponsors, parmi lesquels, outre l’Icam, la CCI de Toulouse, French Tech Toulouse, La Mêlée (association d’acteurs régionaux du numérique), mais aussi le consulat des Etats-Unis à Toulouse, la société Poult (qui compte ouvrir son incubateur au lauréat de ce weekend), le cabinet d’avocats Loyve ou encore le cabinet d’expertise comptable Adrien Gaupillat, qui offrent également des accompagnements à la création d’entreprise aux lauréats de ce weekend.

Marina Angel

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale