Actualité web & High tech sur Usine Digitale

60% des projets IoT des entreprises ne passent pas le stade du POC, selon Cisco

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Lors de son événement annuel IoT World Forum à Londres, Cisco a révélé le 23 mai 2017 les résultats d'une étude sur le degré d'avancement des projets Internet des objets dans les entreprises. Résultat : selon le panel interrogé, 60% des initiatives ne passent pas le stade du POC (proof of concept), mais ce ne sont pas toutes des échecs pour autant...

60% des projets IoT des entreprises ne passent pas le stade du POC, selon Cisco
60% des projets IoT des entreprises ne passent pas le stade du POC, selon Cisco © Aidan Synnott - Cisco

"POC" pour "proof of concept". Toutes les industries qui veulent se mettre à l'IoT et au big data n'ont que cette expression à la bouche. Toutes veulent mener des expérimentations rapides, à petite échelle, souvent en lien avec des start-up, pour démontrer l'intérêt de générer des données utiles à leur business via les objets connectés. Mais ces tests sont-ils de simples coups d'essai sans lendemain ? C'est ce que pourraient faire croire les résultats  d'un sondage mené par Cisco auprès de 1845 décideurs du digital des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d'Inde. Selon leurs déclarations, 60% des projets IoT de leurs entreprises ne passent pas le stade du POC.

 

Et les 40% restants ne sont pas forcément considérés comme de francs succès. 26% des entreprises du panel considèrent avoir mené un projet IoT "à succès". Et encore, tout dépend de quel point de vue on se place : celui de l'informaticien ou du businessman. Pour 35% des cadres de l'IT (plutôt issus des SI), leurs initiatives IT ont été des succès, contre 15% des "business executives". Autrement dit, quand le déploiement technique des objets connectés et capteurs s'est plutôt passé sans encombre, le potentiel business n'a pas vraiment été débloqué.

 

Un échec = des enseignements

Tout n'est pas à jeter cependant dans ces "preuves de concepts" inabouties. D'abord, il faut rappeler que la principale fonction d'un POC est justement de faire la preuve (ou pas) de la pertinence d'une solution en développement. Pas étonnant donc que des approches techniques soient abandonnés en route. Ensuite, qui dit projet interrompu dit projet riche d'enseignements. 64% des entreprises ayant connu des POC sans lendemain considèrent que ces expériences ont nourri leur réflexion pour leurs prochains investissements dans l'IoT. Par ailleurs, 61% des entreprises estiment qu'elles ont à peine commencé à explorer le potentiel de l'IoT. Rien n'est donc perdu.

 

ne pas y aller seul

Cisco a aussi demandé à son panel pourquoi, selon lui, les POC n'avaient pas abouti. Une conjonction de facteurs explique ce décollage difficile, selon les résultats du sondage : manque de collaboration entre les services IT et les différents métiers, déficit d'expertise en interne, obsession technologique au détriment de l'approche métier et business…

Dans son discours d'ouverture de l'IOT World Forum, le PDG de Cisco Chuck Robbins a don expliqué quels étaient, selon lui, les facteurs clés du succès d'un projet IoT "Un fort soutien des hauts dirigeants est essentiel, ainsi qu'un alignement de l'IT et des business", a –t-il déclaré. "Il ne faut pas partir seul, et mettre les partenariats au cœur de sa stratégie".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale