Actualité web & High tech sur Usine Digitale

"A l’avenir, tous les appareils utiliseront de l’intelligence artificielle", selon Yuanqing Yang, CEO de Lenovo

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Entretien Lenovo organisait les 20 et 21 juin 2017 une conférence intitulée Lenovo Transform à New York City. Elle était dédiée à la transformation du géant chinois pour mieux répondre aux besoins de la quatrième révolution industrielle. L'Usine Digitale a pu s'entretenir à cette occasion avec Yuanqing Yang, président et CEO de Lenovo, lors d'un panel de questions-réponses regroupant plusieurs médias européens. Nous avons compilé les questions les plus pertinentes sur la stratégie de Lenovo pour rester un leader sur le marché du PC, des smartphones, et des futures plateformes informatiques (réalité virtuelle ou augmentée, objets connectés).

A l’avenir tous les appareils utiliseront de l’intelligence artificielle, selon le patron de Lenovo
Yuanqing Yang, président et CEO de Lenovo © Julien Bergounhoux

Lenovo a perdu sa place de numéro un mondial du marché PC. Comment comptez-vous reprendre cette place et endiguer le rétrécissement de ce marché ?

Yuanqing Yang - Le PC aujourd’hui a dépassé le concept d’ordinateur personnel. Il inclut les enceintes intelligentes, les smart TV ou encore les smartphones. Avec le temps, la réalité virtuelle et augmentée permettront aussi la création de nouveaux appareils. C’est le nouveau PC. Et puisque le PC traditionnel n’est pas le futur, nous nous concentrons désormais sur une gamme plus large de produits.

 

Nous suivons une stratégie que j’appelle celle des trois vagues. La première vague a été celle des ordinateurs personnels, la deuxième celle des smartphones et tablettes, et la troisième sera celle des nouveaux PC. C’est pour cela notamment que nous développons des appareils utilisant de l’intelligence artificielle. Notre business n’est pas limité au seul "PC" dans sa définition la plus classique, donc le rétrécissement de ce marché ne nous préoccupe pas. Nous serons leader dans les nouveaux marchés.

 

Quelle est votre stratégie en matière d’intelligence artificielle ?

Yuanqing Yang - Je pense qu’à l’avenir tous les appareils utiliseront de l’intelligence artificielle, qu’il s’agisse d’un assistant digital ou de services basés sur l’analyse des données. Les résultats sont très encourageants pour le moment et nous investissons beaucoup dans ce domaine.

 

Le rachat de Motorola a-t-il produit les résultats attendus ?

Yuanqing Yang - Pas encore, mais ce n’est pas une surprise. Nous savions qu’il faudrait traverser une période difficile avant d’atteindre une croissance sur laquelle nous réaliserons des bénéfices. Nous commencerons à gagner de l’argent au second semestre de cette année, puis nous retrouverons une croissance sur le marché. Nous sommes très bien implantés en Amérique latine et cette année nous arriverons en Amérique du Nord. Par le passé, nous n’étions présents que chez Verizon, mais nous serons chez quatre opérateurs cette année.

 

Nous nous attaquons aussi à l’Europe de l’ouest depuis l’année dernière et c’est un succès. Nous avons connu une croissance à trois chiffres au cours des deux derniers trimestres. Les volumes vendus sont encore petits mais c’est bon signe. Il est facile pour nous d’avoir du succès sur les marchés murs, mais c’est plus difficile sur les marchés asiatiques, comme la Chine, car les constructeurs chinois ne sont pas raisonnables. Ils ne veulent pas gagner d’argent, donc c’est difficile de leur faire concurrence.

 

Qui sont vos principaux concurrents sur le marché des data centers ?

Yuanqing Yang - HP, Dell et les ODM ("original design manufacturer", c’est-à-dire les sous-traitants chinois qui fabriquent des appareils pour d’autres entreprises).

 

Vous avez des partenariats avec Microsoft et Google dans le domaine de la réalité virtuelle, mais la compétition est déjà très rude. Comment comptez-vous vous différencier ?

Yuanqing Yang - Nous nous concentrons énormément sur ces appareils, et nous travaillons sur de la production de contenu avec plusieurs partenaires. Sans contenu ces appareils n’ont pas d’intérêt. Je ne peux pas vous dire de quels partenaires il s’agit mais le lancement se fera cette année, au second semestre.

 

Nous sommes encore plus optimistes en ce qui concerne la réalité augmentée. C’est le futur des plateformes informatiques, c’est le nouveau PC. Il y a énormément de cas d’usage potentiels. Nous avons lancé le Phab 2 Pro l’année dernière et nous investissons des tonnes d’argent dans ce domaine. Ici aussi, il faut être attentif aux contenus et aux services.

 

Quel type d’appareil grand public triomphera des autres ?

Yuanqing Yang - Les ordinateurs et les smartphones resteront importants mais les objets connectés vont se répandre au fil du temps. Ils répondront à des marchés de niche, mais je pense que les ordinateurs, les smartphones et les smart TV resteront les trois plus grandes catégories d’appareils.

 

Est-ce qu’Amazon et sa progression fulgurante dans tous les domaines vous fait peur ?

Yuanqing Yang - Une seule entreprise ne peut pas dominer toute une industrie ni avoir le monopole de l’innovation. Nous sommes partenaires d’Amazon. Nous utilisons leur service Alexa pour développer des produits à destination de certains marchés comme les Etats-Unis. Mais Amazon ne peut pas fournir les mêmes services en Chine, donc nous apprenons d’eux et nous développons notre propre écosystème là-bas.

 

Comment encouragez-vous l'entrepreneuriat au sein de Lenovo ?

Yuanqing Yang - Nous avons beaucoup d’idées en interne, mais elles ne deviennent pas toutes des produits. Nous encourageons nos équipes à se saisir de ces prototypes quand elles y croient vraiment et à fonder une start-up, et s’ils rencontrent le succès, nous pouvons même parfois les racheter par la suite. Nous avons beaucoup de spin-off en Chine, comme une entreprise qui fait des lunettes de réalité augmentée pour l’industrie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale