Actualité web & High tech sur Usine Digitale

A Toulouse, bientôt un mastère spécialisé "Start-up & intrapreneuriat"

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Toulouse Business School (TBS) et l'accélérateur toulousain d'innovation, Ekito, s'engagent en partenariat dans la création d'un mastère spécialisé "Start-up & intrapreneuriat". Lancement prévu pour la rentrée 2017.

A Toulouse, bientôt un mastère spécialisé Start-up & intrapreneuriat
A Toulouse, bientôt un mastère spécialisé "Start-up & intrapreneuriat" © TBS

Une formation diplômante, labellisée par la conférence des grandes écoles, dédiée à la fois aux startupers et aux grands groupes qui cherchent à mettre de l'agilité dans leur management. Le mastère spécialisé "StartUp & Intrapreneuriat" est né d'un partenariat entre Toulouse Business School (TBS), l'école supérieure de commerce créée par la CCI de Toulouse et la société toulousaine Ekito, accélérateur d'innovation pour grands groupes et startups, labellisé French Tech.


Une pédagogie basée sur le "Learning by doing"

"Il s'agit d'un programme original d’accélération à la fois pour les entrepreneurs et les intrapreneurs", se félicite François Bonvalet, directeur général de TBS. Ce nouveau mastère spécialisé s'adresse en effet à la fois aux startupers et aux grandes entreprises qui cherchent à former leurs cadres aux nouvelles méthodes collaboratives de conduite de projets d'open innovation. "Notre ambition a été de nous positionner en rupture avec nos modèles classiques de formation à l'entrepreneuriat, avec un programme qui prend en compte la spécificité du modèle startup", souligne François Bonvalet. "L'originalité du projet consiste à croiser des modules de formation à la fois théoriques, techniques et pratiques, en associant des enseignements académiques, des témoignages de créateurs d'entreprises et l'expertises de spécialistes de l'accompagnement à la création d'entreprise, le tout basé sur une méthode learning by doing ", renchérit Mélanie Tisné-Versailles, co-responsable pédagogique du programme et responsable du programme accélérateur de startup d'Ekito. "L'objectif est de permettre à l'étudiant, dès sa première semaine de formation, de valoriser ses acquis sur la conduite de sa startup ou de son projet intrapreneurial".

 

Des modules de créativité et de codage

Très concrètement, le cursus est articulé en 8 modules, dont certains très orientés sur les connaissances théoriques et pratiques liées au management d'entreprise (analyse comptable, introduction au marketing, au management stratégique, à l'organisation et la gestion des ressources humaines...) et d'autres plus axés sur le mode startups. Au programme : formation à la méthode LeanStartUp (validation de l’offre auprès de futurs clients), préparation à la levée de fonds avec entrainement aux pitches, séances de créativité ou encore apprentissage du code. L'objectif est de favoriser l'hybridation entre les enseignements académiques des professeurs de TBS et les expertises d’intervenants d'Ekito et d'entrepreneurs reconnus dans l'univers des startups, dont le parrain emblématique de ce mastère spécialisé, Adrien Aumont, co-fondateur de la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank.

 

Reste à sélectionner les candidats pour le lancement d'une première promotion en septembre 2017. Ils devraient être une douzaine pour cette première année. "J'apporterai une attention très particulière, en tant que parrain, à la sélection de candidats ouverts d’esprit et créatifs, plutôt que de sélectionner des profils formatés", a tenu à faire savoir Adrien Aumont. Si un bac+4 figure bien au titre des critères d'accueil (comme c'est le cas pour tous les mastères spécialisés), des règles de dérogation sont admises. "Tous les dossiers de candidatures seront étudiés et nous souhaitons favoriser l'accueil de personnes aux cursus plus autodidactes", insiste Mélanie Tisné-Versailles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale