Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Aerîal : montre-moi ton signal Wi-Fi, je te dirai ce que tu fais

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Plutôt que de multiplier les capteurs et objets connectés, la start-up canadienne Aerîal veut analyser le signal Wi-Fi d'un logement pour déterminer l'activité de ses occupants.

Aerîal : montre-moi ton signal Wi-Fi, je te dirai ce que tu fais
Aerîal : montre-moi ton signal Wi-Fi, je te dirai ce que tu fais © Aerial

Comment surveiller ce qui se passe dans un logement ? La solution la plus simple est de poser des capteurs, objets connectés, caméras, et d'observer ce qui se passe. La start-up Aerîal, basée à Montréal, a une autre vision, inédite.

 

Avec un petit boitier à brancher sur une prise électrique, elle peut capturer la propagation des ondes Wi-Fi de la connexion internet principale du logement en continu.

 

Les déplacements des objets et des habitants ayant une influence sur la propagation du signal dans l'espace, la start-up se dit capable de déduire, à partir de son analyse, les activités des occupants, leur localisation et s'ils sont en mouvement. "Et même d'identifier qui est présent dans le logement, s'il est actif ou s'il dort, dans quelle pièce il se trouve, souligne Honeyé Jafari, co-fondatrice de la société. Chaque personne a une "empreinte" différente sur le maillage Wi-Fi de la maison, et une façon particulière de renvoyer les ondes. Avec le machine learning, on peut déterminer la signature de chaque utilisateur, et apprendre ses habitudes".

 

Tirer de la donnée du wifi pour proposer des services

La technologie d'Aerîal lui permettrait donc de tirer des données jusque là invisibles à partir de n'importe quelle connexion Wi-Fi. Et ces données lui permettent de proposer une offre de services classique de smart home : baby monitoring, alertes d'intrusion, détection de chute ou d'incendie… "L'avantage, c'est qu'il n'y a pas besoin de déployer un capteur pour chaque usage, explique Honeyé Jafari. D'autant plus qu'en général, ces capteurs se contentent de donner une information binaire, sans grande intelligence. Et pas de problème de compatibilité entre objets : une connexion Wi-Fi standard suffit". La start-up juge aussi que cette approche serait mieux acceptée par les utilisateurs. "Une caméra est jugée comme trop intrusive", explique la Business leader de la jeune pousse.

 

Aerîal, qui est né début 2015, a encore besoin de quelques mois pour peaufiner sa solution et son business model. Elle espère sortir ses premiers cubes à la fin de l'année, et ouvrira un kit développeurs avant l'été. Elle devra d'ici là démontrer que son algorithme est fiable et précis, dans n'importe quel type d'environnement.

 

AERIAL - Smart environments. Everywhere. Now. from LEEROY on Vimeo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale