Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Amazon croque Whole Foods : les synergies et défis à venir de cette méga-acquisition

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Amazon a annoncé, vendredi 16 juin, qu'il allait s'offrir l'enseigne alimentaire spécialisée dans les produits biologiques Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. Si l'opération est bien finalisée au second semestre de l'année, ce sera la plus grosse acquisition réalisée par la firme de Jeff Bezos depuis sa création. Cette intrusion dans le monde physique (Whole Foods compte 460 magasins) pourrait sensiblement rebattre les cartes du marché américain de la distribution alimentaire.

Amazon croque Whole Foods : les synergies et défis à venir de cette méga-acquisition
Amazon croque Whole Foods : les synergies et défis à venir de cette méga-acquisition © flickr - Mike Mozart

C'est ce qu'on appelle un appétit XXL. Le géant du e-commerce Amazon a annoncé, vendredi 16 juin, qu'il allait faire l'acquisition de Whole Foods, l'enseigne américaine spécialisée dans les produits alimentaires biologiques, pour 13,7 milliards de dollars. Il s'agit de la plus grosse acquisition réalisée par la firme de Jeff Bezos depuis sa création en 1995.

 

La finalisation de l'opération devrait avoir lieu au cours du second semestre de l'année 2017. L'enseigne alimentaire continuera de gérer ses différents magasins sous la bannière Whole Foods Market et John Mackey restera au comité exécutif de la chaîne en tant que CEO.

 

Un réseau de 460 magasins alimentaires...

Cette giga-opération vient parachever les différentes tentatives d'intrusion d'Amazon dans la distribution alimentaire. En effet, avec son offre Amazon Fresh et plus récemment son concept de boutique futuriste, Amazon Go, le géant du e-commerce tente de capter une partie du marché de la distribution alimentaire, dont les ventes annuelles pèsent environ 800 milliards de dollars aux Etats-Unis.

 

Le rachat de Whole Foods permettra aussi à Amazon d'agrandir très largement son empreinte dans le monde physique grâce aux 460 magasins de l'enseigne, répartis aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, et dont les ventes ont généré 16 milliards de dollars lors du dernier exercice fiscal. Selon les analystes du secteur, la firme de Seattle pourrait bien utiliser ces boutiques physiques dans une logique omicanal afin de réduire encore plus ses délais de livraison ou pour permettre à ses clients de retourner plus facilement des produits commandés en ligne.

 

...Mais Des positionnements diamétralement opposés

Si ces premières synergies semblent logiques, l'alliance d'Amazon avec Whole Foods devrait toutefois être relativement complexe à orchestrer tant les deux entreprises ont des positionnements diamétralement opposés. Alors qu'Amazon tire sans cesse les prix vers le bas, l'enseigne Whole Foods s'est, elle, spécialisée sur un segment haut de gamme en proposant des produits biologiques à des prix très élevés.

L'enseigne alimentaire a cependant dû revoir ses prix à la baisse pour faire face à la concurrence des autres acteurs de la grande distribution, comme Costo, SafeWay et Walmart, qui tous ont mené des offensives dans le bio.

 

Le cours de bourse des enseignes alimentaires chahuté

Si l'opération est bien finalisée, Amazon et Whole Foods réunis ne devraient représenter que 3,5% des dépenses alimentaires faites aux Etats-Unis. Le nouveau tandem ne serait alors "que" le cinquième plus gros acteur de l'alimentaire du marché américain selon les analystes de Cowen & Company.

 

Ce mouvement pourrait malgré tout constituer un vrai tremblement de terre dans la distribution alimentaire comme l'atteste l'écho qu'il a eu en Bourse. En effet, après cette annonce, le cours des actions de plusieurs enseignes alimentaires a dévissé. L'action de Kroger a chuté de 13%, celle de SuperValu de 14%, de Target 10% et celle de Walmart de 5%. Dans le même temps, l'action de la firme de Seattle a enregistré une hausse de 3%. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale