Actualité web & High tech sur Usine Digitale

AngelHack, la start-up californienne qui vous donne une culture des API

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L'écosystème de la Silicon Valley repose sur de nombreuses entités qui permettent d'industrialiser le succès. L'entreprise Angelhack est spécialiste de l'organisation des hackathons, les marathons du code, et prépare ces événements pour des entreprises en quête d'innovation. Il fédère une communauté de 65 000 hackers.

AngelHack, la start-up californienne qui vous donne une culture des API
AngelHack, la start-up californienne qui vous donne une culture des API © Angelhack

C'est le roi des hackathons dans la Silicon Valley. Angelhack, créé en 2011 à San Francisco par Sabeen Ali, est devenu la référence pour l'organisation de ces marathons du code. Un mode d'innovation qui prospère. "C'est un moyen pour les entreprises de développer de nouvelles technologies innovantes, mais aussi de recruter et de faire connaître leur marque auprès des développeurs", répond Brian Collins, chef du marketing chez Angelhack.

 

"Le vrai marché pour les entreprises : les développeurs"

Selon Brian Collins, les entreprises se tournent vers Angelhack car aujourd'hui elles ont besoin de gens qui comprennent l'état d'esprit des développeurs. Et la culture "API".

 

MasterCard, un client pour lequel Angelhack a créé le programme "Masters of Code" soit 12 hackathons à travers le monde couronnés par une compétition finale à San Francisco, a ouvert ses APIs pour certaines technologies propriétaires qui avaient besoin d'être stimulées par de l'innovation externe. "Les APIs ouvertes deviennent de plus en plus la norme. Les entreprises créent ainsi une R&D liquide qui n'est pas qu'interne à la société, car cela coûte trop cher et ne favorise pas l'innovation." Les développeurs sont leur matière première. Et le hackathon le meilleur moyen de les atteindre? "C'est aussi un moyen de discuter avec la main d'oeuvre du futur, et de trouver sa prochaine recrue star", ajoute Brian Collins.

 

Etablir une culture du changement en trois étapes

"Il faut commencer par discuter avec les développeurs, apprendre d'eux et comprendre qui ils sont." Ensuite, Angelhack s'assure que ceux-ci peuvent travailler sur des applications dont ils restent propriétaires, qui ont le potentiel d'être développées et soutenues par l'entreprise. "Les développeurs ne veulent pas devenir de simples consultants payés. Le but est de créer quelque chose qu'une entreprise va pouvoir industrialiser."

 

Enfin, il faut soutenir les équipes jusqu'au bout du processus, pour développer une relation au long terme entre la start-up et l'entreprise. MasterCard a par exemple offert à l'équipe gagnante de son programme Masters of Code six mois de mentoring par des dirigeants seniors.

 

Des hackathons en interne

Le plus dur pour Angelhack reste d'aider des entreprises traditionnelles à adopter la culture du changement. "Nous nous sommes rendus compte que parfois les dirigeants eux-mêmes ne savent pas quel est le chemin vers l'innovation au sein de l'entreprise. Notre rôle est changer l'état d'esprit des employés," explique Brian Collins. Angelhack crée donc des hackathons en interne. "Nous devons redéfinir les règles encore et encore, pour aider les entreprises à interagir avec les développeurs." Le groupe aide aussi certaines entreprises à créer leur propre programme d'accélération de start-ups, comme avec la banque Capital One.

 

Les industries régulées très interessées

La fintech reste l'industrie la plus demandeuse de hackathons. Parmi les clients d'Angelhack on trouve en effet MasterCard, Money 2020, Chase paymentech aux côté de HP, Acenture et Amazon Web Services. Mais Angelhack compte s'attaquer au domaine de la médecine. "De plus en plus d'industries régulées comme les banques, les assurances, les fournisseurs de services de santé ou les utilities nous ont contacté récemment, elles commencent à comprendre que les hackathons peuvent faire la différence", se félicite Brian Collins.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale