Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Apple et Google ne vont pas "entrer dans l'industrie automobile", selon Carlos Tavares

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Au salon de Genève, le patron de PSA Carlos Tavares ne voit pas les deux géants de la Silicon Valley Apple et Google construire des véhicules. En revanche, ils entrent dans l'automobile par les services qu'ils proposent, et PSA compte s'appuyer sur eux pour connecter son véhicule.

Apple et Google ne vont pas entrer dans l'industrie automobile, selon Carlos Tavares
Apple et Google ne vont pas "entrer dans l'industrie automobile", selon Carlos Tavares © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Ils n'ont pas de stand au salon, mais Apple et Google font beaucoup parler d'eux au salon de Genève, qui a ouvert ses portes ce mardi 3 mars à la presse. La marque à la pomme travaillerait sur un projet de véhicule électrique, mais pour Carlos Tavares, Apple et Google ne vont pas pour autant devenir des constructeurs. "Je ne les vois pas entrer dans l'industrie automobile, a confié Carlos Tavares, lors d’une table-ronde organisée au salon. Le ticket d'entrée dans cette industrie est beaucoup trop élevé, et demande un savoir-faire, des compétences, acquises sur des décennies, voire pour certains constructeurs plus de cent ans."

 

A lire aussi  : La réponse de Carlos Ghosn à Apple au MWC 2015

 

Mirror Link dans la DS5

En revanche, Apple et Google entrent bien dans les habitacles et Carlos Tavares entend s'appuyer sur eux pour développer des véhicules connectés. La version restylée de la DS5 offrira ainsi, dès le mois de juin, la technologie Mirror Link, qui permet de dupliquer l'écran d'un smartphone Android sur l'écran tactile. La grande berline DS intégrera aussi CarPlay. A la fin de l'année seulement... Apple traînerait à le développer. "Apple et Google nous permettent de nous adapter rapidement aux besoins des clients et à mettre en place un continuum de technologies entre le travail et le domicile", explique le patron de PSA. Carlos Tavares prévoit l'arrivée d'un véhicule autonome chez PSA vers 2019 ou 2020. "Il redonnera du temps de qualité en voiture", prédit le patron du deuxième groupe automobile français.

A Genève, Pauline Ducamp

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale