Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Apple Pay : Walmart, CVS et autres géants américains de la distribution contre-attaquent

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Un groupe de grandes chaînes de distribution américaines ont annoncé qu'elles retiraient de leurs magasins la fonctionnalité de paiement NFC, supprimant le paiement via Apple Pay et Google Wallet. Pour ne pas se faire dévorer par ces géants de la high-tech, elles créent leur propre système de paiement concurrent : CurrentC.

Apple Pay : Walmart, CVS et autres géants américains de la distribution contre-attaquent
Apple Pay : Walmart, CVS et autres géants américains de la distribution contre-attaquent © MCX

Selon Macrumors, un groupe de grand retailers américains, qui compte les géants de la distribution Walmart et CVS notamment, prépare depuis quelques années son propre système de paiement, CurrentC, via l'entreprise MCX lancée en 2011. Le but est de contourner les 2 à 3% de frais pris par les établissements bancaires lors des paiements par carte. Mais c'est aussi un moyen d'éviter qu'Apple établisse un monopole sur le paiement et les données avec son système Apple Pay.

Le système CurrentC

Le système "CurrentC" fonctionnerait par scan de code-barres. L'utilisateur devra ouvrir son smartphone et son application CurrentC, puis scanner le code-barres disponible en caisse. CurrentC fonctionne directement avec le compte courant (checking account) des utilisateurs américains, ce qui les empêche d'utiliser leurs cartes de crédit (qui permettent des paiements à crédit aux Etats-Unis). Le système devrait aussi pouvoir automatiquement appliquer des réductions et offrir des programmes de fidélité. Selon Techcrunch, l'utilisateur peut visualiser sur cette application les informations qu'il partage avec le magasin lorsqu'il effectue un paiement. CurentC permet également aux commerçants d'avoir accès aux données de la transaction, ce que ne permet pas Apple Pay.

Menace pour Apple Pay ?

Lors de la conférence WSJD Live du Wall Street Journal, le patron d'Apple Tim Cook a affirmé qu'Apple est déjà leader dans les paiements sans contact. En 72 heures, Apple aurait permis l'activation d'un million de cartes bancaires, et les utilisateurs seraient très enthousiastes, selon la marque à la pomme.

Toutefois, le vrai défi pour Apple sera de convaincre un maximum de magasins de rejoindre le mouvement. Ce qui n'est pas une mince affaire. Pour l'instant, Apple n'affiche que 34 partenaires alors que les entreprises derrière l'initiative rivale d'Apple opèrent dans plus de 110 000 magasins et réalisent plus d'un milliard de milliards de transactions par an, selon Techcrunch.

Par ailleurs, selon l'analyste du cabinet Gartner Mark Hung, les appareils NFC sont utilisés par moins de 10% des marchands aux Etats-Unis. Le système de paiement de MCX ne nécessite, lui,  que le téléchargement d'une application et surtout fonctionne avec des versions anciennes d'iPhones et de smartphones Android, alors qu'Apple Pay nécessite l'utilisation d'un iPhone 6.

Mauvaise stratégie des distributeurs

Selon le Wall Street Journal, Tim Cook ne s'inquiète pas de CurrentC : "sur le long terme, tu ne peux être pertinent comme commerçant que si tes clients t'aiment". Concernant CurrentC, de nombreux experts ont pointé du doigt une initiative dont le design laisse à désirer. Au lieu de penser à l'expérience utilisateur des clients, les distributeurs se sont concentrés sur leur propre besoin d'éliminer les frais liés aux transactions bancaires. Le fait est que ces magasins ont ainsi délibérément supprimé une option de paiement pour leurs clients, limitant leurs choix. De plus, le scan de codes-barres n'est pas réputé aussi sécurisé que la technologie NFC et autres outils utilisés par Apple Pay et Google Wallet.

Il est compréhensible que les distributeurs cherchent un moyen d'éviter qu'Apple monopolise leurs caisses, et tentent de reprendre le contrôle. Mais Apple demeure maître dans l'art de l'ergonomie logiciel et le design du hardware. La bataille s'annonce donc âpre. Les distributeurs auront du mal à convaincre avec leur appli, alors qu'Apple doit charmer ces mêmes distributeurs pour qu'ils se mettent au NFC. C'est la quadrature du cercle.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale