Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Autonomie, connexions, puissance... Microsoft en révèle plus sur HoloLens

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Autonomie, puissance de calcul, travail collaboratif... De nouveaux détails émergent sur le casque de réalité mixte de Microsoft, HoloLens, alors que l'entreprise américaine s'apprête à le mettre à disposition des développeurs et des entreprises.

Autonomie, connexions, puissance... Microsoft en révèle plus sur HoloLens
Autonomie, connexions, puissance... Microsoft en révèle plus sur HoloLens © Microsoft

Bruce Harris, un "évangéliste technologique" de Microsoft, a révélé de nouveaux détails sur HoloLens le 15 janvier lors d'un évènement pour développeurs à Tel Aviv (Israël). Il a notamment confirmé que n'importe quelle application universelle de Windows 10 pourra tourner nativement sur le casque de réalité mixte, et qu'il est en lui-même un ordinateur complètement autonome. Il n'est d'ailleurs pas possible de le connecter à d'autres appareils par câble, il faudra obligatoirement passer par des connexions Wi-Fi ou Bluetooth.

 

Autonomie et collaboration

Mais l'information principale est l'autonomie de l'appareil, qui serait comprise entre 5h30 pour une utilisation standard et 2h30 pour une utilisation intensive (nécessitant de lourds calculs). Dans le cas de calculs trop importants pour l'appareil (dont la puissance est équivalente à celle d'un ordinateur portable), il pourra également s'appuyer sur un serveur distant grâce à sa connexion Wi-Fi. Celui-ci effectuera le gros des calculs et HoloLens se contentera d'en afficher le résultat.

 

Cette connexion distante sera également utilisée pour connecter plusieurs HoloLens ensemble dans le cadre d'un travail collaboratif. Les utilisateurs partageront alors le même environnement virtuel et chacun pourra savoir où se trouve ses collègues dans l'environnement et ce qu'ils y voient, même s'ils ne se trouvent pas dans la même pièce.

 

Limitations technologiques

Bruce Harris est revenu sur la zone d'affichage d'HoloLens, équivalente selon lui à un écran de 15 pouces placé à 60 cm de l'utilisateur. Cette limitation est due au coût de fabrication et à la consommation énergétique de l'appareil. Le verre utilisé pour afficher les "hologrammes" étant difficile à fabriquer, en augmenter la taille augmenterait exponentiellement le taux de rebus. Même chose pour l'autonomie de l'appareil, qui serait trop réduite pour être intéressante avec une plus grande zone d'affichage.

 

L'industrialisation de ces technologies et le gain de puissance des processeurs permettra à terme d'étendre ce champ de vision. Restera alors à résoudre un autre aspect mis en avant par Bruce Harris : celui du mal des transports auquel peuvent être sujets les utilisateurs de ces casques. Conserver sa vision périphérique intacte permet selon Microsoft d'éviter ce type de désagrément.

 

Le casque de réalité mixte de Microsoft sera mis à disposition des développeurs situés aux Etats-Unis et au Canada au cours du premier trimestre 2016. Il sera vendu 3000 dollars, et limité à deux casques par développeur. Microsoft gère directement sa fabrication, mais elle n'a pas lieue aux Etats-Unis, contrairement à la Surface Hub.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale