Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Avec 100 millions d'utilisateurs Telegram se rapproche de Snapchat mais reste loin de WhatsApp

| mis à jour le 29 février 2016 à 10H30
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le succès de l'application de messagerie instantanée russe Telegram ne se dément pas. Sa base d'utilisateurs actifs par mois a pratiquement doublé en un an, pour atteindre les 100 millions. Pour son CEO, les clés de son succès sont la simplicité, l'ouverture et la modularité.

Avec 100 millions d'utilisateurs Telegram se rapproche de Snapchat mais reste loin de WhatsApp
Avec 100 millions d'utilisateurs Telegram se rapproche de Snapchat mais reste loin de WhatsApp © Julien Bergounhoux

Pavel Durov, le fondateur controversé de l'application de chat sécurisé Telegram, était présent au Mobile World Congress 2016 pour annoncé plusieurs étapes importantes pour son produit. Après un récapitulatif de l'historique de Telegram et la manière dont l'affaire Snowden lui a fait prendre une dimension mondiale en 2013, le jeune patron russe a révélé que l'application a dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs par mois. Pour référence, en mai 2015, ce chiffre n'était que de 62 millions. Cette progression le rapproche de Snapchat, qui se targue de 100 millions d'utilisateurs journaliers, mais il reste bien en-dessous d'un tenor comme WhatsApp et son milliard d'utilisateurs.

 

Grâce aux API ouvertes

Et la croissance se poursuit à un rythme impressionnant, avec 350 000 nouveaux utilisateurs par jour. Le tout sans budget marketing, uniquement par bouche à oreille. Pour le dirigeant, la force de Telegram est d'avoir su conserver la simplicité de son interface malgré l'ajout de fonctionnalités, notamment grâce à des API ouvertes. Ce positionnement de plate-forme permet à différents types d'utilisateurs d'avoir différents types d'outils en fonction de leurs besoins.

 

15 milliards de messages par jour

Le taux d'utilisation de Telegram a aussi fortement augmenté, avec plus de 15 milliards de messages échangés par jour, et 400 millions de visites dans les channels, ces chaînes de discussion de groupe qui ont créé la controverse après les attentats du 13 novembre car Daech les utilisaient ouvertement.

 

C'est d'ailleurs sans surprise que Pavel Durov s'est prononcé en faveur de la position de Tim Cook dans le conflit qui l'oppose au FBI. Pour lui, "toute compromission d'un appareil utilisé par des millions de personnes, même mineure, représente un danger extrême".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale