Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Avec L’Usine Digitale, partez à la découverte des écoles du numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’économie se numérise et les besoins des entreprises en salariés spécialistes en big data, business intelligence ou design web se multiplient. Chaque semaine, L'Usine Digitale présente une école formant à ces métiers.

Avec L’Usine Digitale, partez à la découverte des écoles du numérique
Avec L’Usine Digitale, partez à la découverte des écoles du numérique © Pascal Guittet

Plusieurs écoles d’informatique ou du web ouvrent leurs portes cet automne, comme Polytechweb, ce mardi 15 octobre, ou 42, l’école de Xavier Niel, le 18 novembre. Le numérique gagne tous les métiers, tous les secteurs, et ses besoins en recrutements sont énormes : la France devrait créer 35 000 emplois "numériques" d’ici 2018 selon la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso. C’est à dire 7 000 par an. Des postes de développeurs, dans l’e-commerce, le big data…

En déplacement lundi 14 octobre à l’université Pierre et Marie Curie (UPMC), à Paris, aux côtés du président du Syntec numérique, Guy Mamou-Mani, la ministre a fait la promotion des formations dédiées à l’informatique, plaidant aussi pour une nouvelle pédagogie "adaptée aux pratiques du secteur professionnel".

Les entreprises du numérique ouvrent des écoles

Face à cette numérisation des métiers, et aux besoins en compétences qui l’accompagnent, les entreprises affirment ne pas trouver les profils dont elles ont besoin. Alors elles créent des lieux de formation. Polytechweb, petite école (40 élèves) en deux ans, en alternance, est parrainée par PriceMinister, tandis que le patron de Free s’est lancé dans l’ouverture de 42, école d’informatique, après avoir constaté que les cursus scolaires existants ne formaient pas les profils qu’il souhaitait embaucher.

Il y a deux ans, c’est aussi sous l’impulsion de professionnels du web (Free, Meetic et vente-privee.com) que l’EEMI, école d’informatique, avait ouvert ses portes. Il y a un an, Mediaschool, un groupe privé spécialisé dans la formation à la communication, proche des entreprises, lançait Supdeweb. Même les managers manquent, dans le numérique : les étudiants de l’Executive MBA d’HEC auront droit à trois jours de formation au big data et au "business analytics" assurés par des salariés d’IBM.

Ne pas se perdre dans le labyrinthe des formations

Depuis longtemps, des écoles d’ingénieurs forment aux métiers du numérique, ou proposent des spécialisations de fin de cursus qui lui sont dédiées. D’autres écoles, le plus souvent privées, assurent la formation d’informaticiens, souvent en cinq ans. Pour les métiers du web, des écoles en trois ans se sont créées comme Sup’Internet, du groupe Ionis. Des BTS, DUT, licences et masters en informatique complètent ce paysage du numérique dans l’enseignement supérieur, dans lequel apparaissent aussi des écoles de management ou de design.

Chaque semaine, L’Usine Digitale vous aidera à vous y retrouver dans ce labyrinthe et vous fera découvrir une de ces écoles. Ses particularités, son cursus, ce qu’en pense un diplômé - quand elle n’est pas trop jeune pour en avoir ! Début ce mardi avec Epitech, école d’informatique en cinq ans du groupe privé Ionis, une institution à laquelle les autres écoles aiment se comparer.

Cécile Maillard

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale