Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Avec son app AccorLocal, AccorHotel ne vise plus les touristes mais les voisins de ses hôtels

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour AccorHotels, les hôtels ne sont plus uniquement des lieux d'hébergement. Le géant de l’hôtellerie veut capitaliser sur ses actifs immobiliers sous exploités pour se diversifier. Il vient de lancer une application mobile qui permet aux résidents de profiter des petits commerçants d'un quartier même en dehors des horaires d'ouverture.

AccorLocal, l'app d'AccorHotel qui ne vise plus les touristes... mais les voisins de ses hôtels
L'hôtel Ibis de Gare de l'Est fait partie des huit hôtels autour desquels l'application AccorLocal a été lancée. © Accorhotels

Chahuté par le succès mondial d'Airbnb d'un côté et par l'hyperchoix proposé par Booking de l'autre, le géant de l'hôtellerie AccorHotels cherche à se réinventer. Cette mue se traduit par une stratégie axée sur le mobile et l'expérience client, mais aussi par une diversification inattendue, qui consiste à replacer les hôtels au centre de la vie de quartier. "Il s'agit de notre verticale locale", confie Romain Roulleau, le directeur e-commerce du groupe, rencontré lors du salon One to One, qui se tenait fin mars 2017 à Monaco.

 

Première illustration de cette diversification : le lancement (très discret), en mars dernier, de l'application mobile AccorLocal. "Cette application n'est pas destinée aux touristes et voyageurs d'affaires, mais aux habitants d'un quartier", précise d'emblée Romain Roulleau. Développée par la conciergerie John Paul, rachetée en juillet dernier pour un montant non dévoilé, l'application propose aux résidents de profiter des petits commerçants d'un quartier même en dehors des horaires d'ouverture. "L'hôtel est ouvert 24h/24 et 7j/7 et pourtant il est complètement déconnecté de la vie de quartier, il est comme dans une bulle", explique Romain Roulleau. "Ce sont (les hôtels, ndlr) des lieux physiques de taille conséquente devant lesquels les habitants passent tous les jours sans jamais y mettre les pieds. Or, les collaborateurs (de l'hôtel, ndlr) sont là et peuvent apporter un certain nombre de services à destination du voisinage", poursuit-il.

 

Les hôtels ne sont plus uniquement des lieux d'hébergement

Dans les faits, la première version de l'application a été déployée autour de huit hôtels parisiens (Novotel Paris Vaugirard Montparnasse, Ibis Paris Tour Eiffel Cambronne, Ibis Paris Montmartre, Ibis Styles Paris Gare de l'Est, Ibis Paris Bastille Opéra, Novotel Paris Gare de Lyon, Pullman Paris Centre-Bercy et Novotel Paris La Défense). Elle propose aux habitants des quartiers concernés différents services comme la possibilité de commander un bouquet de fleurs et de le récupérer à la réception de l'hôtel au moment le plus adapté, même tard dans la soirée, ou encore la possibilité de laisser des vêtements tôt le matin pour que l'hôtel se charge de les amener au pressing. "On peut aussi imaginer que des parents qui aient besoin de faire garder leurs enfants, les confient au personnel de l'hôtel, puis les récupèrent à leur retour. Nous avons du personnel qui est présent mais qui n'est pas occupé tout le temps", argue Romain Roulleau.

 

Pour l'heure, il s'agit d'un projet pilote et le directeur e-commerce explique que le groupe est en phase de "test and learn". Mais le développement de cette application n'est qu'un exemple parmi d'autres du virage qu'entame le groupe du CAC40. AccorHotels est récemment entré au capital de la microchaîne d'hôtels allemande 25hours. L'un des hôtels, situé à Berlin, est un lieu de destination de nombreuses personnes qui n'y dorment pas forcément, raconte Romain Roulleau. "Les hôtels ne sont plus uniquement des lieux d'hébergement. Il faut avoir les outils digitaux qui correspondent à ces lieux d'échange et de vie", conclut-il.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale