Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Baidu vs 360 : la guerre des moteurs de recherche fait rage en Chine

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

En Chine il n’y a pas un Google, mais trois. Baidu, le moteur de recherche le plus utilisé par les Chinois n’est plus seul en piste. Depuis deux ans, le site web a un très sérieux challengers : 360 qui innove en permanence pour lui ravir la première place. Et un troisième acteur, Sogou, entend bien tenir la dragée haute aux poids lourds du secteur.

"Avant l’invention de l’automobile, on pouvait seulement aller à cheval. Avant la création de 360, on ne pouvait utiliser que Baidu", proclame fièrement cette publicité présentée au China Connect par deux connaisseurs de l’Asie, Alexandre Crazover et Stanislas de Nervo, co-fondateurs de Datawords.

 

Cette campagne de communication agressive contre Baidu, le moteur de recherche le plus utilisé en Chine, est l’œuvre de 360, l’un des principaux concurrents de l’entreprise. Dans l’empire du Milieu, l’univers des moteurs de recherche n’est pas monopolistique, bien au contraire : il fait l’objet d’une guerre acharnée entre trois adversaires, qui rivalisent d’imagination pour séduire les internautes.

Censuré par le gouvernement depuis 2010, Google a laissé le champ libre à Baidu, largement dominant jusqu’en 2012. Le site détenait plus de 81% des parts de marché en juillet selon CNZZ. Mais en aout, Qihoo 360 Technology, une entreprise spécialisée dans les anti-virus, lance son propre moteur de recherche baptisé 360. Trois mois plus tard, il a déjà capté 10% des parts de marché. En 18 mois d’existence, le site a enregistré une progression fulgurante en parvenant à attirer un quart des internautes. Dans le même temps, Baidu perd 21% des parts de marché.

Baidu, pâle copie de Google

Ce boom est loin d’être un miracle : Baidu s’est contenté d’imiter Google pendant des années. Peu innovante, l’entreprise n’offrait sur son site web que peu de visibilité aux marques qui voulaient acheter de la publicité. Pas d’image ni de vidéo, comme le montre le document ci-dessous, où le nom des sociétés qui payent un espace est encadré en rouge : 

 

360 est une entreprise du web déjà bien établie en Chine, qui dispose d’une large base d’utilisateurs sur plusieurs sites web. "Au départ, la société était spécialisée dans les antivirus. Elle a lancé une campagne de communication anti-Baidu dont l’argument massue était : contrairement à nous, Baidu est incapable de gérer les questions de sécurité des données de ses utilisateurs. Ils n’ont pas les compétences pour", détaille Stanislas de Nervo.

De nouveaux formats pour séduire

Un troisième trublion, Sogou, est venu troubler la tranquille domination de Baidu sur le marché des moteurs de recherche en Chine. Créé en 2004 par l’entreprise Sohu, il s’était hissé en janvier 2014 à la troisième place. Formats publicitaires plus attractifs (notamment vidéo), refonte du visuel des sites, accès facile à la page d’accueil… Les trois entreprises s’adonnent à une course effrénée à l’innovation pour conquérir de nouveaux utilisateurs.

 

En censurant Google et en empiétant donc sur la liberté du marché, le gouvernement a créé un appel d’air. "Le départ du moteur de recherche américain a stimulé la concurrence en permettant à d’autres entreprises de capter des parts de marché. C’est un sacré paradoxe !", s’exclame Alexandre Crazover. 

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale