Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Battu dans les smartphones, HTC mise sur la réalité virtuelle

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs HTC songe à l'après-smartphones et se tourne pour cela vers la réalité virtuelle. Sa CEO, Cher Wang, annonce être "plus réaliste" sur les chances de succès du taiwanais dans le marché mobile, et vouloir miser sur "les nouvelles formes" des smartphones, notamment avec son casque Vive.

Battu dans les smartphones, HTC mise sur la réalité virtuelle
Battu dans les smartphones, HTC mise sur la réalité virtuelle © HTC

Le tawainais HTC, fondé en 1997, a été l'un pionnier des smartphones. Mais l'évolution du marché lui a été particulière défavorable. De 10% de part de marché dans le monde en 2011, il est passé à seulement 1% aujourd'hui. Pour survivre, HTC se tourne vers de nouveaux marchés, dont en particulier la réalité virtuelle. Avec le Vive, son casque développé en partenariat avec le titan de la distribution digitale de jeux vidéo Valve, HTC s'est immédiatement imposé début 2015 comme un concurrent de poids face au favori du secteur, Oculus VR.

 

Dans un entretien accordé à The Telegraph, Cher Wang, la CEO du constructeur, explique que l'entreprise applique désormais ses meilleures ressources hors du secteur mobile. Pour elle, même si les smartphones restent importants, il est encore plus impératif pour HTC de s'étendre vers d'autres secteurs, comme la réalité virtuelle ou les wearables. HTC voit un avenir dans lequel les smartphones n'auront plus forcément leur forme actuelle. Le HTC Vive est au cœur de cette évolution, et le pari pourrait s'avérer payant. La démonstration au CES 2016 de son nouveau modèle, le Vive Pre, a été accueillie très favorablement.

 

précommande du casque Vive le 29 février

Restaient les questions épineuses de sa date de sortie (originellement prévue pour fin 2015, puis repoussée au mois d'avril) et de son prix, alors que le coût du concurrent Oculus Rift (699 euros) a de loin dépassé les estimations, malgré le fait qu'Oculus VR n'en tire aucun profit. Dans cet entretien, Cher Wang a en partie mis fin au suspens en annonçant une date de précommande : le 29 février.

 

Reste à connaître son prix. Car là où Oculus peut compter sur sa société mère, Facebook, pour subventionner la production de son produit, la marge de manœuvre d'HTC est beaucoup plus réduite. En positionnant le Vive comme un produit premium, il court le risque de se rendre inaccessible auprès du grand public, qui lui préférerait alors ses rivaux.

 

En pivotant vers la réalité virtuelle et les wearables, il joue donc son va-tout, et n'a plus vraiment le droit à l'erreur. En cas d'échec, il pourrait se faire absorber (par exemple par son compatriote Asustek), de la même manière que Google, puis Lenovo, ont absorbé Motorola.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale