Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Bosch s’appuie sur l’internet des objets pour déployer ses services

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

C'est du cœur historique du groupe, la Fondation Bosch, à Stuttgart, que le groupe allemand a présenté sa stratégie dans les solutions connectées. Cap sur les services, avec la création d'une division dédiée au 1er janvier 2016.

Bosch s’appuie sur l’internet des objets pour déployer ses services
Bosch s’appuie sur l’internet des objets pour déployer ses services © manuel moragues

Surplombant Stuttgart, un aigle planté sur le fronton marque l’entrée du parc de la fondation Bosch, qui jouxte la maison du vénéré fondateur du groupe éponyme, Robert. Ce jeudi 1er octobre, le domaine accueillait des dizaines de journalistes venus assister à la présentation de la stratégie de Bosch dans les solutions connectées pour les bâtiments et l’énergie.

 

Efficacité énergétique, confort et sécurité. Voilà les besoins des propriétaires et occupants des bâtiments, qu’ils soient résidentiels, tertiaires ou industriels. La connectivité croissante des équipements et des bâtiments permettra de mieux y répondre. Et Bosch veut s’en charger. "Les solutions connectées offrent de multiples opportunités de nouvelles activités, notamment dans les services, pour lesquelles Bosch est très bien positionné", a déclaré Stefan Hartung, responsable chez Bosch de l’activité Energy & Building Technology.

 

Le dirigeant a annoncé la création d’une nouvelle division au 1er janvier 2016. Bosch Global Services Solutions regroupera les activités de services du groupe pour les faire croître. Avec l’objectif de réaliser 1 milliard d’euros de ventes d’ici à 2020.

 

Coentreprise avec ABB et Cisco

Cette nouvelle division sera le fer de lance des solutions connectées au sein du groupe. L’activité Energy & Building Technology dont elle dépend pèse pourtant peu, avec ses 4,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, par rapport aux 49 milliards de ventes du groupe en 2014. Mais cette activité qui porte les téléservices et les technologies de communications du groupe surfe sur l’internet des objets. Elle ambitionne de croître de 75% d’ici à 2020, à 8 milliards d’euros.

 

Déjà, Bosch dispose d’une plateforme de téléservices pour la supervision et la maintenance des bâtiments. Le groupe revendique plus de 500 projets majeurs ainsi connectés, de l’aéroport de Dubaï au World Arena de Berlin. Le groupe se lance aussi dans la "smart home" avec de fortes ambitions. "Et sans prétendre tout réinventer pour arriver un monde 100% Bosch", précise Stefan Hartung, qui se félicite du démarrage en avril de sa co-entreprise Mosaiq avec ABB et Cisco. Le but est de développer une plateforme logicielle ouverte pour la maison intelligente.

 

Chaudières connectées design

Bosch dispose désormais de toute une gamme d’équipements connectés et revendique plus de 100 000 unités vendues depuis trois ans, de la chaudière au frigo en passant par le stockage d’énergie. "Nous avons lancé un thermostat connecté l’an dernier en Hollande, cela a été un carton", témoigne Damien Fournier, en charge de la gestion de produits chaudières murales pour le groupe.

 

Le vénérable groupe allemand, non coté en bourse, ne veut pas être en reste des Nest et autres Tesla. Il a particulièrement soigné le design de ses produits connectés, chaudières comprises, et propose des applis tant pour l’usager que pour l’installateur. Sans oublier son ADN technologique : "Nous investissons 10% de notre chiffre d’affaires dans la R&D, pointe Stefan Hartung. Nous sommes très agressifs". Indispensable face aux jeunots Samsung ou Apple.

Manuel Moragues

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale