Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Budget Telecom lance une offre d'électricité 100% verte connectée

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Opérateur télécoms à prix bas, Budget Telecom se diversifie dans la vente d’électricité 100% "verte", liée à une application mobile de surveillance de la consommation en temps réel, grâce à l’addition d’un boîtier intelligent au compteur électrique. Pour financer sa nouvelle activité, la société montpelliéraine cotée sur Alternext va demander mi-avril à ses actionnaires d’approuver une augmentation de capital allant jusqu’à 7,2 millions d’euros sur trois ans.

Budget Telecom lance une offre d'électricité 100% verte connectée
Budget Telecom lance une offre d'électricité 100% verte connectée

Lancée il y a quelques jours, Mint Energie, la nouvelle offre d’électricité 100 % d’origine renouvelable de l’opérateur montpelliérain Budget Telecom, est couplée à une application smartphone permettant de suivre - en temps réel - sa consommation : "Ma Conso en Direct". Ce qui fait dire à ses concepteurs que l’offre Mint Energie est "100 % smart & green". Pour l’opérateur télécoms low cost né en 2000, cette diversification dans la vente d’électricité est une nécessité et un pari. "L’activité télécoms est rentable, c’est même une ‘vache à lait’, insiste le président fondateur Kaled Zourray, mais Mint Energie est le relais de croissance." En fait, Budget Telecom, longtemps en croissance (25 millions de chiffre d’affaires en 2010 et jusqu’à 80 salariés), a été secoué par l’arrivée de Free dans la téléphonie mobile.

 

Après des exercices 2014 et 2015 dans le rouge, l’opérateur a redressé la barre avec le retour en février 2016 du fondateur Kaled Zourray (parti en 2013) et affiche en 2016 un chiffre d’affaires de 8,1 millions d’euros, quasi stable (-1,2%) et un excédent brut d’exploitation de 1 million. En septembre 2016, la société montpelliéraine a obtenu l’autorisation ministérielle d’opérer une activité "d’achat d’électricité pour la revente aux clients finaux". "Même si nous sommes à ce jour le seul opérateur en France sur ces deux marchés, c’est une diversification cohérente, relève Kaled Zourray :  comme fournisseur de ‘commodités’, nous savons ‘acheter’ et gérer des clients, via notre savoir-faire des achats et du marché de gros, du CRM. Nous avions été précurseurs des interfaces de gestion sur Internet, de l’acquisition de clients via le net et les réseaux sociaux." L’entreprise, qui a aujourd’hui 200 000 clients télécoms, espère arriver d’ici 2 à 3 ans à 50 000 abonnés électricité.

 

Boîtier connecté

Sur l’offre électricité, Budget Telecom veut se positionner comme l’opérateur "le moins cher sur le marché"*. "C’est possible car nous n’avons pas la même structure de coût qu’EDF, Engie ou Direct Energie", assure Kaled Zourray. Il compte aussi se démarquer par un service digital : le suivi de la consommation en temps réel sur smartphone, tablette ou espace client Internet. S’il choisit cette option (pour 2,90 euros par mois), l’abonné reçoit un boîtier muni de capteurs intelligents à installer sur le compteur électrique (à roue ou Linky). Cette station envoie par radio les données consommation à la box Internet, qui les transmet aux serveurs de Budget Telecom. Les indicateurs sont exprimés en kWh, euros et en bilan carbone. Budget Telecom enrichira ce service de conseils automatisés et d’alertes, par exemple pour des dépassements de seuils. "L’expérience apportée par notre application Qinergy lancée en 2014 montre que la connaissance de la consommation permet de réduire de 10 % en moyenne la facture électrique", assure le directeur général adjoint José Caballero.


Autre plus accessible en quelques clics : un partenariat avec Reforest’Action permet à un abonné Mint Energie de lancer la plantation d’un arbre par l’association (tous les 1 000 kWh), en choisissant une parcelle en France, en Haïti ou au Sénégal.

 

Une augmentation de capital pour financer la diversification

Cotée sur Alternext depuis 2006, Budget Telecom va demander à ses actionnaires de voter une augmentation de capital de 7,2 millions d’euros sur trois lors d’une assemblée générale extraordinaire programmée le 18 avril. Un pari, car le capital est très fortement dilué; le fondateur, actionnaire n°1, dispose de 8,2 % des parts. "Si nous réussissons à réunir le quorum et approuver la résolution, nous lèverons une première tranche de 1 million d’euros dès le 19 avril auprès du fonds australien L1 Capital". Un financement en obligations, remboursables en numéraire ou actions. S’il se fournit aujourd’hui en kWh à la bourse d’énergie verte Powernext, Budget Telecom traitera en direct avec des producteurs d’énergie lorsque les volumes seront suffisants, ce qui nécessite de la trésorerie.

 

* comparateur du médiateur national de l’énergie Energie-Info (http://comparateur-offres.energie-info.fr).?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale