Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Carrefour lance C-Zam, une banque mobile... disponible en rayons

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Carrefour Banque & Assurance, filiale du groupe Carrefour, va lancer en avril 2017 une offre de compte courant. Baptisé C-Zam, le compte sera disponible en rayon et activable en quelques minutes depuis une application mobile. Grâce à cette approche "phygitale", Carrefour veut séduire, entre autres, les millénials. Le géant de la distribution réussira-t-il à faire le poids face aux néo-banques et à l'arrivée de nouveaux acteurs, comme Orange Bank ?

Carrefour lance C-Zam, une banque mobile... disponible en rayons
Carrefour lance C-Zam, une banque mobile... disponible en rayons © Carrefour

A partir du 18 avril 2017, vous allez pouvoir ajouter à votre liste de courses… un compte courant ! Carrefour Banque & Assurance, filiale du groupe Carrefour et de BNP Paribas, a présenté, ce mardi 21 mars 2017, C-Zam, un compte courant disponible en libre-service dans les rayons de ses magasins. "C-Zam est le premier compte courant distribué en grande distribution et activable en ligne", s'est félicité Julien Jaillon, directeur général de Carrefour Banque et Assurance.

 

Une offre "mobile first"...

Dans un peu moins d'un mois, l'offre C-Zam sera disponible dans 3000 points de vente du groupe Carrefour (hypermarchés, supermarchés, mais aussi commerces de proximité en centre-ville) et sur le site Rue du Commerce, racheté par le groupe en janvier 2016. Elle se matérialisera par un coffret vendu 5 euros dans lequel le consommateur retrouvera une carte Mastercard internationale et une petite notice d'utilisation. "L'offre a été conçue dans une logique mobile first", explique Nadia Nicolic, directrice marketing et commerciale de Carrefour Banque. La promesse de la banque ? La possibilité d'ouvrir un compte en l'espace de 10 minutes depuis l'application mobile dédiée. Le client devra d'abord remplir un formulaire, puis scanner deux pièces prouvant son identité (grâce à une technologie du français Morpho) et approvisionner son compte par virement ou de manière instantanée via une carte bancaire.

 

Toujours dans cette logique axée sur les usages mobiles, un titulaire d'un compte C-Zam pourra, depuis son smartphone, verrouiller temporairement sa carte bancaire, le temps de la retrouver en cas d'égarement. "Il sera aussi possible de verrouiller la carte bancaire pour certains usages, comme pour les achats en ligne", ajoute Nadia Nicolic. L'application mobile intègrera, par ailleurs, automatiquement le programme de fidélité de Carrefour. En revanche, pour le moment, les paiements mobiles avec Apple Pay ne seront pas proposés.

 

... Et phygitale

Avec cette nouvelle offre, dont la cotisation annuelle s'élève à 12 euros, Carrefour Banque entend démocratiser (encore plus) le compte courant. "L'offre C-Zam sera accessible pour toutes les personnes majeures sans condition de ressources et sans plancher minimum, ayant une pièce d'identité française, et même pour les personnes faisant l'objet d'un interdit bancaire", assure Julien Jaillon. Pour offrir une telle accessibilité, C-Zam comporte quelques spécificités : aucun découvert n'est autorisé et les détenteurs d'un compte courant ne pourront pas payer par chèque, ni en encaisser. Un point qui pourrait handicaper les millenials (public visé en priorité par l'offre) souhaitant faire de C-Zam, leur compte courant principal.

 

Le distributeur explique vouloir, avec ce nouveau produit, compléter sa gamme. Carrefour Banque proposait jusqu'à présent une carte de consommation Carrefour Pass (2,5 millions de clients), des solutions de crédit, mais aussi divers produits d'assurance. Pour percer, la banque entend s'appuyer sur son réseau physique composé de 200 agences bancaires et déployer un important plan de communication sur les réseaux sociaux, dans les rayons de ses magasins (visités par 3 millions de personnes chaque jour) et via de l'autopromotion sur ses sites internet. La filiale entend également profiter de la loi Macron, visant à favoriser la mobilité bancaire, pour séduire de nouveaux clients.

 

Mais trop prudente ?

Ce timing et cette force de frappe suffiront-ils à Carrefour Banque pour concurrencer les néo-banques et les futurs entrants, comme Orange Bank et l'offre 100% mobile de La Banque Postale ? Prudent, le distributeur n'a pas souhaité communiquer sur les objectifs visés en termes de clients, de rentabilité ou de développement de l'offre sur d'autres marchés. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale