Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Carrefour mise sur sa mini-scanette connectée Pikit pour digitaliser sa relation-client

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cas d'école Carrefour a lancé Pikit, un objet connecté qui permet aux clients de scanner les produits qui leur manquent directement chez eux avant de boucler sur leur commande sur internet et effectuer leur retrait au drive. 

Carrefour mise sur sa mini-scanette connectée Pikit pour digitaliser sa relation-client
Carrefour mise sur sa mini-scanette connectée Pikit pour digitaliser sa relation-client © Carrefour

Carrefour se lance dans les objets connectés. Le groupe a annoncé le 9 février la commercialisation de Pikit, une mini-scanette grâce à laquelle le client peut remplir sa liste de courses en ligne avant d’aller la retirer dans un magasin drive de l’enseigne.

 

Concrètement, le client de Carrefour scanne les articles qu’il souhaite retirer en magasin – ou dicte sa liste d’achats via le microphone intégré – avec Pikit qui, connecté en Bluetooth et Wi-Fi, envoie directement les informations vers le compte enregistré sur l’interface de Carrefour Drive. Il suffit alors de s’y connecter et valider sa commande en ligne via son mobile ou son ordinateur.

 

"Le recours à cet objet connecté permet de réduire par trois le temps que les clients passent à faire leurs courses sur internet, certifie Yaron Amar, le directeur e-commerce de Carrefour France. Notre objectif avec Pikit est de fluidifier les étapes relatives à la sélection des produits sur internet, leur validation et enfin le paiement de la commande".

 

Futurs concurrents d'Amazon?

Pour l’heure, seuls les usagers de Carrefour Drive peuvent bénéficier de ce nouveau service, moyennant une trentaine d’euros. Le groupe espère toutefois mettre Pikit à disposition des usagers de la plate-forme de livraison à domicile du groupe, Ooshop, d’ici la fin de l’année 2016. " Il s'agit d'une évolution du comportement des clients qui veulent de plus en plus être acteurs de leur consommation", indique Yaron Amar.

 

Consultez aussi notre dossier: Visite guidée du magasin 100% connecté de demain

 

Avec Pikit, Carrefour fait un pas de plus dans la numérisation de la relation client... Et en attend beaucoup. "L’objectif est d’améliorer la qualité de service offerte au client, témoigne Yaron Amar. Nous allons donc observer avec attention les retours clients sur Pikit et les nouveaux usages générés par l’utilisation de cet objet". Un créneau sur lequel se sont également positionnés d’autres concurrents, à l’image d’Intermarché, qui teste actuellement API, ou Auchan avec Hiku. 

 

Des entrées dans le domaine des objets connectés de la part des enseignes de la grande distribution qui interviennent alors qu’Amazon multiplie les lancements en la matière, comme par exemple Dash, un bouton connecté qui déclenche aux Etats-Unis la commande et la livraison d’un (seul) produit. Ou encore Family Hub, ce frigo connecté qui permettait à son possesseur de faire ses courses depuis sa cuisine.

 

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale