Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CDO : Air Liquide se dote d'un "VP Transformation Numérique" qui connaît la maison

| mis à jour le 10 février 2016 à 08H36
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Exclusif Pour conserver sa place de numéro un mondial des gaz, le français Air Liquide compte, entre autres, sur la transformation numérique. Il vient de créer un poste dédié, occupé par le fondateur d’i-Lab, sa cellule d’innovation externalisée.

CDO : Air Liquide se dote d'un VP Transformation Numérique qui connaît la maison
CDO : Air Liquide se dote d'un "VP Transformation Numérique" qui connaît la maison © Guittet Pascal

Numéro un mondial des gaz, le français Air Liquide sait que la maîtrise du digital peut être décisive pour conserver sa place. Depuis le 1er janvier, il a donc intégré la transformation numérique au sein de sa stratégie d’innovation, au même titre que la science, les technologies, ou encore l’incubation dans les "Nouveaux Marchés"... Une transformation que devra orchestrer Olivier Delabroy, le premier "VP Transformation Numérique" du groupe.

 

Olivier Delabroy, un profil "made in" Air Liquide

Diplômé de l’Ecole Centrale et de l’Insead, Olivier Delabroy a réalisé l’essentiel de sa carrière chez Air Liquide, jusqu’à occuper dernièrement les postes de directeur industriel et supply chain, puis vice-président Recherche et Développement depuis 2010. C’est lui qui a initié, en octobre 2013, le i-Lab : la cellule d’innovation externalisée d’Air Liquide, chargée d’inventer son futur grâce à une petite équipe de défricheurs indépendants mais connectés au reste de l’entreprise.

 

Il s’était à l’époque inspiré du Breakthrough innovation group (BIG), mis en place par Pernod Ricard. Le numérique "permet de faire tomber les frontières et de rapprocher des structures différentes comme la nôtre et celle de Pernod Ricard autour de projets communs", expliquait alors Olivier Delabroy.

 

Transformer les activités, et rechercher de nouveaux marchés

Son profil diffère de ceux des CDO des autres géants de l’industrie, généralement issus de pure players du numérique ou du marketing digital, comme Antonia McCahon chez Pernod Ricard ou Lubomira Rochet chez L’Oréal. Mais la fiche de poste d’Olivier Delabroy est claire.

 

"La stratégie de transformation numérique du groupe est motivée par la profonde mutation de notre environnement, qui se traduit notamment par le rôle accru de l’individu et ses nouveaux usages : individu ultra connecté, exigeant dans ses choix et ses achats, explique une porte-parole du groupe. L’objectif est d’intégrer le numérique dans notre stratégie de création de valeur. Les principales actions d'Olivier porteront notamment sur la transformation des activités cœur de métier du groupe ainsi que sur la recherche de nouveaux marchés au-delà du coeur de métier, en s’appuyant notamment sur le i-Lab et la prise en compte des usages et l’intégration des données."

 

Un nouveau rôle qui enthousiasme l’heureux élu. "The world is changing, and I am part of the transition team ! And don’t forget.. 'it’s all about the data, stupid…'", peut-on lire sur son profil LinkedIn.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale