Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CES 2016 : Concierge et Fenotek jouent les majordomes à domicile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo On continue notre tour d'horizon des jeunes pousses françaises qui participent au CES. Aujourd'hui, deux start-up qui veulent créer de nouvelles interfaces pour la smart home.

CES 2016 : Concierge et Fenotek jouent les majordomes à domicile
CES 2016 : Concierge et Fenotek jouent les majordomes à domicile © Concierge

La maison intelligente a-t-il besoin de nouvelles interfaces à la fois simples et innovantes pour décoller ? Deux start-up françaises le pensent et présenteront leurs solutions au CES 2016.

 

Une sonnette connectée de concierge... pour la maison

La start-up lilloise "Concierge" a créé un bouton connecté prenant la forme d'une sonnette, semblable à celle que l'on trouve sur les comptoirs des réceptions d'hôtels. Une alternative design (on doit le dessin de l'objet à Adrien Ciejak d’Unistudio) aux hubs domotiques "qui n'ont pas connu le succès escompté", commente le fondateur de Concierge Lionel Debruyne. Il considère que "les nouveaux objets connectés sont trop indépendants les uns des autres pour être réellement smart" et se propose de faire le lien entre eux avec un objet "ouvert".

 

Concierge tente de constituer un écosystème d'objets tiers compatibles : les produits de Parrot, Netatmo et Okidokeys sont les premiers compatibles. Des scénarios d'utilisation pourront être bâtis de façon intuitive, via l'application mobile, par un système de questions / réponses. Et l'utilisateur n'aura qu'à appuyer sur la sonnette connectée pour laisser les commandes de la maison à son "Concierge".

 

La start-up prévoit de lancer la version commerciale de son produit au deuxième trimestre 2016.

 

Hi) de fentotek, ange gardien du domicile

Fenotek a lui aussi conçu un objet qu'il présente comme un majordome connecté, mais plus proche en réalité d'un agent de sécurité posté devant chez vous. Il s'agit d'un interphone équipé d'une caméra HD et d'une batterie de capteurs, baptisé "Hi)" ("salut" en anglais). L'objet est compatible avec des serrures connectées, ce qui permet d'ouvrir la porte d'entrée (ou pas) à distance grâce au contrôle vidéo. Il peut reconnaître les membres de la famille grâce à la technologie iBeacon et est équipé de détecteurs de mouvement afin de donner l'alerte en cas de tentative d'intrusion.

 

 

Hi) permet aussi de contrôler d'autres équipements connectés de la maison comme les volets et les lumières. L'objet a été conçu à Meyreuil, dans les Bouches du Rhône, et sera fabriqué en France. Il sera disponible à la vente dès mai 2016 au prix de 450 euros après une campagne de précommandes sur Indiegogo en janvier. La start-up espère faire du CES une rampe de lancement. Elle a été sélectionnée par le pôle de compétitivité Solutions communicantes sécurisées (SCS) d’Aix-en-Provence pour y participer.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale