Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CES 2016 : Fingertips et son coussin connecté Viktor, pour les personnes en perte d'autonomie

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Jusqu'au CES 2016, L'Usine Digitale vous présente chaque jour une start-up française exposante. Aujourd'hui, nous tirons le portrait de Fingertips et de son coussin connecté Viktor, destiné aux personnes en perte d'autonomie. Il permet aux malades et aux personnes âgées de communiquer avec leurs proches et de contrôler les objets connectés de leur espace de vie d'une simple pression du doigt sur les pictogrammes dédiés, dessinés sur la surface de l'oreiller. 

CES 2016 : Fingertips et son coussin connecté Viktor, pour les personnes en perte d'autonomie
CES 2016 : Fingertips et son coussin connecté Viktor, pour les personnes en perte d'autonomie © Fingertips

Lorsqu'elles vivent à domicile, les personnes âgées et malades en perte d'autonomie ont souvent du mal à contrôler leur environnement de vie et souffrent parfois de la solitude. Pour leur permettre de rester le plus longtemps possible chez elles, la start-up Fingertips a créé Viktor, un coussin connecté à surface sensitive. L'objet peut également être utilisé au sein des établissements de santé. Il fonctionne de pair avec un écran de télévision avec lequel il communique via le Bluetooth. Il est connecté à Internet grâce à sa puce 3G/4G intégrée. 

 

Pour utiliser cet oreiller moelleux, les malades le posent simplement sur leurs genoux. Au-dessus du cousins, des pictogrammes simples et personnalisables sont dessinés : famille, service publics, e-santé, pratique... Il suffit d'appuyer sur le dessin pour se connecter directement à un service préprogrammé. "Viktor est moins intimidant, bien plus facile à utiliser qu'un ordinateur ou qu'une tablette", souligne Alain Tixier, dirigeant de la start-up créée en août 2013 et basée à Nice.
 
 
skyper ses proches
La case famille leur permet de faire automatiquement un Skype avec leurs proches, qu'ils peuvent voir sur leur téléviseur. Les utilisateurs peuvent également appeler d'une simple pression du doigt un service d'urgence en cas de besoin ou encore faire leurs courses sur le net et se faire livrer. Pas besoin de le recharger, la pile intégrée permet à Viktor d'avoir 6 mois d'autonomie.  
 
L'oreiller est aussi relié aux objets connectés de la maison, qu'il permet de contrôler à distance : "c'est une télécommande adaptée aux personnes en perte d'autonomie qui ne peuvent pas se déplacer", explique le patron. Le coussin peut aussi communiquer avec les appareils de e-santé du malade. Pour naviguer au sein de l'interface de ces objets connectés, la surface du coussin est dotée de flèches. 
 
1200 euros à l'achat
Alain Tixier se rend en janvier 2016 au salon high-tech du CES de Las Vegas pour présenter un prototype de son Viktor et rencontrer de potentiels investisseurs à même de financer la production de la première série de 5 000 coussins, prévue en 2016. Le dirigeant cherche à tisser des partenariats avec des structures médicales dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur puis dans toute la France, qui pourraient fournir ces oreillers connectés à leurs malades. 
 
Viktor coûte 1200 euros à l'achat et fonctionne avec un abonnement mensuel de 70 euros par mois sans engagement. Ces frais peuvent être pris en charge par l'Etat dans le cadre de l'allocation personnalisée d'autonomie. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale