Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CES 2016 : Qualcomm connectera les premiers inhalateurs intelligents de Novartis

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Au CES de Las Vegas, le géant électronique américain Qualcomm a officialisé sa collaboration avec Novartis, le numéro un mondial de la pharmacie, pour concevoir des traitements médicaux connectés dans le domaine pulmonaire. Son dirigeant pour l’Europe s'explique en exclusivité pour L’Usine Digitale.

CES 2016 : Qualcomm connectera les premiers inhalateurs intelligents de Novartis
CES 2016 : Qualcomm connectera les premiers inhalateurs intelligents de Novartis

Ensemble, ils avaient lancé il y a un an un fonds d’investissement de 100 millions de dollars, pour investir dans des start-up. Le fournisseur américain de puces électroniques Qualcomm et Novartis, le numéro un mondial de la pharmacie, ont décidé d’aller encore plus loin, en annonçant lors du CES 2016 de Las Vegas une nouvelle collaboration.

 

La nouvelle génération d’inhalateurs Breezhaler développée par Novartis pour les patients souffrant de BPCO (une maladie pulmonaire) sera dotée de micropuces Qualcomm et connectée par ses technologies cellulaires. Une innovation que les deux groupes testaient déjà discrètement depuis plusieurs mois, comme l’avait révélé à L’Usine Digitale l’un des dirigeants de Novartis en juillet dernier.

 

Les premiers dispositifs respiratoires connectés

Novartis espère lancer ces nouveaux produits en 2019 aux Etats-Unis et en Europe. D’ici là, les équipes d’ingénierie de Qualcomm aux Etats-Unis devront intégrer des modules à faible consommation d’énergie, pour connecter les inhalateurs à sa plateforme Life’s2net et au smartphone du patient. Ils permettront de détecter et d'envoyer en temps réel les doses prises par les patients, la durée d’inhalation, ainsi que d’autres informations utiles pour les patients et leurs médecins. Faisant de Novartis "la première entreprise offrant en médecine respiratoire un dispositif de délivrance complètement intégré et connecté, sans assemblage nécessaireIl est devenu stratégique pour les groupes pharmaceutiques de faciliter l’adhérence des patients atteints de maladies chroniques à leurs traitements", confie Laurent Vandebrouck, directeur général de Qualcomm Life Europe.

 

Novartis faisait déjà équipe avec Google dans les lentilles connectées et avait déjà fait appel aux services de Qualcomm Life, pour assurer la sécurisation des données et l’interopérabilité des outils médicaux utilisés par le patient, pour des projets plus mineurs.

 

La santé, relais de croissance indispensable pour Qualcomm

Cette annonce intervient alors que Qualcomm est confronté à de grandes difficultés dans son métier d’origine, les puces électroniques, liées à la perte de clients majeurs et à une conjoncture difficile. Il est aussi frappé par des actions en chaine des autorités de la concurrence à son encontre.

 

La santé connectée constitue donc un véritable relais de croissance pour lui. L'américain est présent dans ce domaine depuis dix ans, avec un virage marqué il y a quatre ans par l’ouverture d’une plate-forme de services aux Etats-Unis et en Europe. Il entend bien s'y renforcer de manière plus agressive. D’où le rachat en septembre dernier de la pépite – française - Capsule Technologie, spécialisée dans les prestations pour l’hôpital. "L’innovation dans le domaine des technologies cellulaires continue de croître rapidement, observe Laurent Vandebrouck. C’est tout à notre intérêt de les mettre à profit dans le domaine de la santé connecté. Elle va devenir un élément majeur dans la stratégie de Qualcomm."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale