Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Comment Crédit Agricole tire parti de son incubateur parisien Village by CA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cas d'école La pépinière parisienne du Crédit Agricole cherche à recruter de nouvelles start-up, et pas seulement des spécialistes de la finance. La banque pioche en effet dans cet espace d'innovation généraliste pour opérer la transformation digitale de tous ses métiers, comme la communication ou les RH.

Comment Crédit Agricole tire parti de son incubateur parisien Village by CA
Comment Crédit Agricole tire parti de son incubateur parisien Village by CA © Lélia de Matharel
Les 10 premières start-up incubées par le Village by CA de Paris vont sortir du nid douillet que leur avait réservé le Crédit Agricole dans sa pépinière, située rue de la Boétie (dans les locaux occupés jusqu'en 2011 par le siège de l'UMP). 90 entreprises y travaillent aujourd'hui, dans des domaines aussi divers que la fintech, la santé ou encore l'agriculture. Les entrepreneurs et leurs équipes peuvent venir phosphorer dans cet immeuble de 4600 mètres carrés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 
 
Le "maire" de cet espace d'open innovation, où la banque travaille avec des groupes partenaires comme Microsoft, Sanofi ou encore Engie, lance ce 17 février un appel à candidatures pour 10 nouvelles jeunes pousses. Les heureux élus passeront 23 mois dans ces locaux où ils seront mis en contact avec de potentiels clients et investisseurs. Les start-up ont jusqu'au 13 mars pour déposer leur dossier en ligne.
 
un investissement de 4 millions d'euros
Comment le comité de sélection (composé des directeurs de l'innovation des différents partenaires, qui ont chacun droit à une voix) va-t-il choisir les nouveaux locataires du Village by CA ? "Nous cherchons des projets différents de ceux que nous hébergeons aujourd'hui. Nous voudrions notamment trouver des start-up spécialisées dans la blockchain, la technologie qui se cache derrière le bitcoin, mais aussi dans les objets connectés pour la maison, par exemple", détaille Fabrice Marsella, le "maire" qui pilote cet espace depuis son inauguration en octobre 2014. 
 
La banque a décidé de ne pas concentrer ses recherches sur les seules start-up de la finance pour deux raisons : 
- elle a créé le Village by CA avec 40 partenaires, qui sont venu compléter l'investissement de 4 millions d'euros réalisé par le groupe dans ce projet. Il faut que chacun y trouve son compte. 
- la banque est en train de basculer vers le digital et cherche donc des idées neuves tous azimuts pour transformer chacun de ses métiers (communication, ressources humaines...), pas seulement ceux de la finance. 
 
expliquer des concepts compliqués grâce au storytelling
Le Crédit Agricole a déjà fait son marché parmi les jeunes pousses qu'il héberge : 30% d'entre elles ont tissé des partenariats avec l'une des entités du groupe. Elle a par exemple confié à Videotelling une partie de sa communication interne et externe. Créée en janvier 2014, l'entreprise explique grâce à des vidéos d'une minute trente en moyenne des concepts compliqués, grâce à des dessins. Les 18 salariés que compte aujourd'hui la start-up créent une histoire simple (storytelling) pour présenter ces concepts. 
 
"Nous avons par exemple travaillé avec Videotelling pour présenter le Village by CA au public", raconte Fabrice Marsella.
 
 
des tests de compétences plutôt que des CV pour repérer de futurs salariés
La banque travaille aussi avec Coxibiz, pour faire évoluer ses méthodes de recrutement. Cette plate-forme, créée en juin 2014, permet aux entreprises de choisir leurs futurs salariés via des tests basés sur leurs compétences plutôt que sur leur CV.
 
En utilisant cet outil, le Crédit Agricole a développé le challenge Louise Tallerie (du nom de la première femme directrice d'une caisse régionale de la banque), dont la troisième édition s'est déroulée en février 2015. Les étudiantes des grandes écoles inscrites passent une série d'épreuves. Elles peuvent gagner un accompagnement personnalisé d’un an par un manager du groupe et des propositions de stages ou de contrats en alternance.
 
géolocalisation indoor au campus de Saint-Quentin-en-Yvelines
Le Crédit Agricole a également eu recours aux services de Mobile Spot. Cette start-up fondée il y a 6 ans développe des applications de géolocalisation fonctionnant à l'intérieur des bâtiments. La jeune pousse a créé une appli destinée aux salariés du groupe travaillant sur le campus de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui mesure plus de 430 000 mètres carrés. 
 
Ils peuvent grâce aux cartes développées par l'entreprise se repérer dans ce grand espace et savoir combien de temps ils vont mettre pour arriver dans une salle de réunion. "Cela permet de limiter les retards !", s'amuse Fabrice Marsella. 
 
Le premier Village by CA, qui a été lancé à Paris par la Fédération nationale du Crédit Agricole (elle chapeaute toutes les caisses régionales), inspire les branches locales du groupe. Bordeaux, Montpellier, Lille, Toulouse, Brest, Nice... 20 villages vont pousser d'ici fin 2017 en France. Tous les étages de la banque pourront ainsi repérer des innovations intéressantes, pourquoi pas les tester, et si elles fonctionnent les faire remonter à la tête de l'entreprise. 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale