Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Comment Facebook influence les élections américaines

mis à jour le 08 novembre 2016 à 15H30
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le réseau social Facebook a profité des élections américaines de mi-mandat, en 2014, pour expérimenter pour la quatrième fois son dispositif encourageant les utilisateurs à aller voter. Facebook a ainsi montré son influence grandissante sur la démocratie moderne.

Comment Facebook influence les élections américaines
Comment Facebook influence les élections américaines

Le 4 novembre, jour d'élection de mi-mandat aux Etats-Unis, les électeurs américains de 18 ans et plus ont vu apparaître sur leur page d'actualité Facebook un rappel pour se rendre aux urnes. En cliquant sur la case "plus d'informations", les utilisateurs pouvaient accéder à une carte des bureaux de vote les plus proches. Un bouton social "J'ai voté" permettait de signaler à ses amis son statut de votant. Un effort pour "encourager la participation civique" selon le réseau social, qui affirme vouloir contribuer à cet événement démocratique.

 

Un outil puissant

Dès les élections de 2010, le bouton Facebook "j'ai voté" faisait partie d'une expérimentation intitulée plus tard "une expérience forte de 61 millions de personnes sur l'influence sociale et la mobilisation politique". Selon Facebook, les tests menés par le réseau social ont conduit à 340 000 bulletins de vote supplémentaires à l'échelle nationale en 2010. Certaines élections ont basculé pour moins que cela...

 

Lors de cette expérience, il a été démontré que les utilisateurs qui avaient la possibilité de partager le bouton "j'ai voté" avec leurs amis étaient plus enclins à aller voter que ceux qui n'avaient pas accès au bouton de partage. Les chercheurs ont aussi découvert que ce comportement était contagieux. Les utilisateurs étaient influencés par le fait de voir que leurs amis proches avaient voté. Selon une étude du Pew Research, 57% des adultes américains utilisent Facebook. Le réseau social représente donc soudain un puissant outil de mobilisation.

 

Danger ?

Ces tests ont été critiqués, et rappellent le scandale récent provoqué par l'étude comportementale de Facebook pour influencer l'humeur de ses utilisateurs. Par ailleurs, certains experts pointent du doigt un risque de manipulation des élections. Si Facebook choisissait d'influencer certains votants plus que d'autres, quel impact sur le résultat des élections? Il est encore trop tôt pour le dire, mais l'ère de la démocratie sociale semble bien là.

 

Cette année, Facebook a insisté sur le fait que tous les citoyens américains avaient reçu le même traitement. C'est aussi la première année que le bouton "J'ai voté" a été déployé lors d'autres élections en dehors des Etats-Unis, notamment en Inde, au Brésil ou en Indonésie, indique Facebook.

 

"Notre effort est neutre", insiste Michael Buckley en tant que porte-parole de Facebook, cité par le New York Times. "Bien que nous encourageons tous les candidats, tous les groupes, et les votants à utiliser notre plate-forme pour participer aux élections, nous en tant qu'entreprise n'avons pas utilisé nos produits de manière à influencer la façon dont les gens votent". La transparence reste toutefois de mise pour rassurer les internautes en plein débat sur la protection des données.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale