Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Comment une mauvaise gestion de mots de passe sur Twitter a fait dégringoler la Bourse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour Emmanuel Schalit, directeur de Dashlane, une société française spécialiste de la gestion des mots de passe, le piratage du compte Twitter de l'Associated Press et ses conséquences sur les cours de la Bourse américaine soulignent les limites des réseaux sociaux en termes de sécurité. Un événément qui doit, selon lui, également pousser les utilisateurs à s'interroger sur des outils ultra-connectées capables d'avoir l'effet de véritables bombes.

Comment une mauvaise gestion de mots de passe sur Twitter a fait dégringoler la Bourse
Comment une mauvaise gestion de mots de passe sur Twitter a fait dégringoler la Bourse © Dashlane

Le piratage du compte Twitter de l’Associated Press aurait pu avoir mardi 23 avril des conséquences désastreuses sur l’économie américaine. Après s’être emparé du mot de passe et du contrôle du compte, un hacker a diffusé une fausse nouvelle : une attaque terroriste sur la Maison Blanche aurait blessé le Président des Etats-Unis. Immédiatement, les cours de la Bourse américaine ont chuté (-1%, et près de 150 milliards de dollars envolés en fumée en moins de 3 minutes). 10 minutes plus tard, tout rentrait dans l’ordre. Ouf.

Un mois seulement après que la SEC ("Securities & Exchange Commission", le gendarme de la Bourse américaine) ait accepté de considérer les réseaux sociaux comme des canaux de communication à part entière, l’épisode du 23 avril souligne les limites de ces réseaux sociaux en termes de sécurité : une mauvaise gestion des mots de passe peut avoir des conséquences catastrophiques sur la valorisation d’une entreprise, sur sa réputation ou celle de ses dirigeants, ou encore sur sa relation client.

Au-delà même des questions relatives à la publication d’informations par des entreprises cotées en Bourse, ce sont tous les utilisateurs des réseaux sociaux qui doivent aujourd’hui s’interroger. Les réseaux sociaux, et en particulier Twitter, sont des outils très prisés des journalistes, des analystes et des entreprises. Ceux-ci doivent prendre conscience que ces outils, dès lors qu’on en perd le contrôle, deviennent de véritables bombes, en particulier dans des économies ultra-connectées qui réagissent en temps réel.

Avec les réseaux sociaux et leurs promesses de partage instantané d’informations, nous sommes entrés dans une nouvelle ère de l’information. Il est aujourd’hui vital de prendre conscience que nos anciennes pratiques de sécurité sont désormais insuffisantes, voire dangereuses. L’événement d’hier n’est pas le premier du genre. Il y a eu des précédents (AFP, Sky News ou Jeep). Faudra-t-il attendre d’autres conséquences désastreuses pour réagir ?

Des solutions existent pour pallier la faiblesse des systèmes de sécurité des réseaux sociaux.

Emmanuel Schalit, CEO de Dashlane (société française spécialiste de la gestion des mots de passe)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale