Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Coup d'envoi de la saison 2 pour l'accélérateur de startups de l'IOT Valley à Toulouse

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La recette a fait ses preuves. Le Connected Camp, l'accélérateur de startups de l'IOT Valley, à Labège, dans le Sud-Est toulousain, donne le coup d'envoi à sa saison 2.

Coup d'envoi de la saison 2 pour l'accélérateur de startups de l'IOT Valley à Toulouse
Coup d'envoi de la saison 2 pour l'accélérateur de startups de l'IOT Valley à Toulouse © Marina Angel

Lancé en janvier 2016, le Connected Camp, accélérateur de l'IOT Valley, à Labège, dans le Sud-Est de l'agglomération toulousaine, a aujourd'hui fait ses preuves. Sur les 9 premières startups retenues pour être accélérées sur 9 mois, 8 sont toujours en activité et 7 ont fait le choix, à l'issue de la saison 1 du Connected Camp, de rester au cœur de l'écosystème de l'IOT Valley : Capturs, Parkisseo, Packedition, Eyelights, Donecle, Flipr et Skylights. De quoi justifier le coup d'envoi d'une saison 2.

 

Huit nouveaux projets ont été sélectionnés pour cette nouvelle aventure, dont 3 projets portés par des startupers étrangers, retenus dans le cadre du dispositif French Tech Ticket. "Nous allons les accompagner 9 mois, avec l'ambition de leur faire gagner 2 ans", lance Simon Vacher, en charge du Connected Camp. Pour cela une recette et un engagement de résultats : pendant 9 mois, les startupers bénéficient d'un accompagnement d'experts - à la fois business et technique – mais aussi de partenaires B to B, avec l'engagement d'accompagner les projets jusqu'aux premières commandes.

 

Une communauté d'une cinquantaine d'entreprises

Démonstration : en quelques mois, les sept startups de la saison 1 ont porté globalement leurs effectifs à une cinquantaine de salariés, ont levé près de 3,5 millions d'euros et les premiers contrats ont été signés."Leurs produits ou solutions sont actuellement en commercialisation ou en phase finale d'industrialisation", se félicite Simon Vacher. Une dynamique forte, portée par l'IOT Valley.

 

Constituée en 2011 autour de quelques pionniers, dont l'emblématique Sigfox, cette communauté d'entreprises, fortement axée sur l'innovation et la création de valeur dans le secteur de l'internet des objets, regroupe actuellement une cinquantaine d'entreprises, qui emploient globalement près d'un millier de salariés dans le monde, dont près de 500 emplois à Labège. "Notre force, c'est cet écosystème très soudé qui permet aux entrepreneurs et porteurs de projets de se soutenir pour trouver ensemble les bonnes solutions et gagner en visibilité sur le marché", souligne Hervé Schlosser, président de l'IOT Valley. "Une association qui fonctionne elle-même comme une start-up, avec une équipe d'une douzaine de permanents et un budget annuel de plus d'1 million d'euros, grâce à ses adhérents, mais aussi à ses partenaires". L'IOT Valley a su agréger autour d'elle et de son Connected Camp, des grands groupes tels que BNP Paribas, CGI, Microsoft, Samsung, le groupe mutualiste AG2R La Mondiale, EBV Elektronik, Intel, la SNCF, ainsi que la communauté d'agglomération du Sicoval.

 

Un projet de campus de l'IOT à l'horizon 2019

Pour faire face à sa dynamique de croissance, une première extension de 5 000 m2 a été réalisée en 2016, portant à plus de 10 000 m2 la capacité d'accueil de l'IOT Valley, avec au passage une extension des surfaces dédiées au Connected Camp, à ses équipes supports et à son fablab interne. Un troisième bâtiment devrait être annexé dans le courant de l'année 2017, avant le lancement d'un projet immobilier ambitieux : l'aménagement d'un complexe de 8 hectares, toujours sur Labège, dont les premiers bâtiments sont attendus dans un délai de 2 ans.

 


Les 8 startups sélectionnées pour la Saison 2 :

 

 

 

 

  • AwaCloud, qui développe des micro-serveurs sécurisés (boîtiers de la taille d'une boîte d'allumettes), pour accompagner les salariés en situation de mobilité et leur permettre d'accéder à toutes leurs données professionnelles en toute sécurité.
  • EHTech et son récupérateur de chaleur des eaux usées de la douche. Un système breveté qui promet de diviser par 2 la facture liée à la consommation d'eau chaude.
  • Sunbirds et ses drones qui volent grâce à l'énergie solaire, avec à la clef une autonomie de vol d'une journée complète.
  • Pangée et son service de leasing adapté qui permet de réduire les freins liés aux coûts des objets connectés sur le marché B2C, grâce à une solution de paiements mensualisés pour les consommateurs finaux.
  • ProActive Fleet Management (projet canadien) et son logiciel d'optimisation de gestion des flottes commerciales de véhicules.
  • Sensinov et sa plateforme universelle dédiée à l'IOT. L'objectif est de pouvoir déployer des solutions, grâce à cette interface, en se libérant des contraintes d 'interopérabilité.
  • WearHealth (projet allemand) et sa solution d'analyse des données générées par les nouvelles générations de produits portables connectés de types bracelets, montres, vêtements, casques... (communément regroupés sous le terme de « wearables ») pour des applications liées à la santé (surveillance de pathologies chroniques telles que le diabète, l'hypertension, le stress). Cette application mobile est destinée aux mutuelles et aux professionnels de santé, pour aider les patients à respecter les prescriptions et recommandations médicales.
  • Zenodys (projet slovène) et sa solution dédiée à l'industrie 4.0, qui facilite la récupération des données issues d'un parc de machines connectées et assure un traitement local des informations pour réduire les coûts d'hébergement sur serveur.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale