Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Cybersécurité : Ziwit lance Stratinvest, un fonds de 6 millions d'euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Fondateur du groupe montpelliérain Ziwit, Mohammed Boumediane lance Stratinvest pour accompagner des projets "très techniques" de cyberdéfense. Mohammed Boumediane envisage les premiers investissements d’ici à la fin 2017 et discute avec un "leader du secteur de la défense" pour augmenter ce fonds, qui se veut stratégique.

Cybersécurité : Ziwit lance Stratinvest, un fonds de 6 millions d'euros
Mohammed Boumediane, le fondateur de Zimit. © Ziwit

"C’est signé, lancé, on est en capacité d’accompagner des projets", assure Mohammed Boumediane. Le fondateur du groupe montpelliérain de cybersécurité Ziwit annonce la création d’un fonds baptisé Stratinvest de 6 millions d'euros pour accompagner des projets liés à la défense et à la cyberdéfense. Un appel à projets a été lancé. L’argent, assure-t-il, vient de son groupe, fondé en 2011.

 

Ziwit fait partie des pépites de la métropole montpelliéraine, labellisée réseau thématique French Tech #Security #Privacy. Sous la marque HTTPCS, ses solutions détectent en mode SaaS les failles de sécurité des sites web et des applications. "Nous avons été les premiers à lancer des technos offensives, qui testent tous les jours les systèmes d’information des clients." Ziwit développe des services de consulting, incident response, audits manuels et automatisés, formation... Sans donner de chiffres, Ziwit revendique un titre de "leader européen ", compte des filiales dans six pays et 9 400 clients. 

 

CIBLE : LES PROJETS TRÈS TECHNIQUES "QUI NE SAVENT PAS SE VENDRE"

Pour Stratinvest, Mohammed Boumediane évoque aussi des discussions, en cours, avec un partenaire leader du secteur de la défense. "Il pourrait se joindre à nous pour augmenter le fonds. Stratinvest ne veut pas remplacer les VC, mais donner une chance aux idées et projets très techniques qui ne savent pas se vendre. Les VC ne les retiennent pas, d’autant plus que la stratégie de sortie est compliquée dans ce secteur sensible. Il y a pas mal de beaux projets en France, il faut leur donner un élan, une impulsion. Ziwit peut accompagner ces projets vers ce marché ultra-verrouillé, inaccessible sans réseau", lance le dirigeant, qui se dit inspiré par les fonds spécialisés américain In-Q-Tel et israélien Libertad. Mais Stratinvest ne se limitera pas aux projets français...


Pour ce fonds, le patron de Ziwit veut constituer un board de grands groupes français, chargé d’exprimer "les besoins des clients". Il se donne quelques mois pour étudier les premiers dossiers. "J’espère accompagner un ou deux projets d’ici à la fin de l’année."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale