Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Dans les cartons d'Orange en 2016 : une box noire, plein d'amis pour LoRa, un zeste de transparence...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Analyse Orange s’adonnait à la présentation désormais rituelle de ses innovations le 16 mars au Carrousel du Louvre. Dans l’ombre du probable rachat de Bouygues Telecom, l’opérateur de détailler ses ambitions pour LoRa et sa nouvelle LiveBox.

Dans les cartons d'Orange en 2016 : une box noire, plein d'amis pour LoRa, un zeste de transparence...
Dans les cartons d'Orange en 2016 : une box noire, plein d'amis pour LoRa, un zeste de transparence... © Emmanuelle Delsol

Le 16 mars, Orange tenait son grand show annuel Hello sur l’innovation au Carrousel du Louvre à Paris.  Il faut bien l’avouer, l’exercice n’est pas facile alors que l’attention se focalise davantage sur les discussions en cours avec Bouygues Telecom que sur son réseau LoRa ou même la nouvelle Livebox. Le PDG de l’opérateur, Stéphane Richard, a néanmoins présenté cette dernière ainsi que ses ambitions dans le monde des objets connectés à l’occasion d’une présentation désormais habituelle sur une grande scène illuminée de toutes parts. Ce qui donne d’ailleurs étonnamment un air un rien désuet à l’opération…


Une lampe LoRa

Côté objets connectés, Orange appuie sur la pédale d’accélérateur. Pour étendre rapidement son réseau LoRa qui devrait couvrir 17 agglomérations d’ici la fin de l’année, il va tout simplement faire appel à ses clients. En leur vendant une lampe qui cache une borne LoRa. "Un développement collaboratif du réseau", a précisé, enthousiaste, le PDG. Espérons que le prix de l’objet tiendra compte du fait qu’il s’agit bel et bien d’une économie pour l’opérateur sur les coûts de déploiement de son réseau… A tout seigneur tout honneur, 5000 employés du groupe seront les premiers équipés de la lampe LoRa.

 

Seb, Philips, Somfy… les amis connectés d’Orange

Les exemples de développement d’objets connectés présentés à Hello n’ont rien de très surprenant. Mais ils avaient davantage pour rôle de souligner le mode collaboratif désormais résolument associé à l’innovation Orange. Ainsi, Seb pour une application qui connecte tous les appareils de la cuisine mais surveille aussi l’activité des personnes ou la météo. Harmonie Mutuelle, pour protéger les personnes âgées. Ou Axa, pour la prévention des personnes. Orange poursuit aussi le développement de sa propre domotique, HomeLive, avec des acteurs comme Cabasse, Philips, ou Somfy. Il y associe désormais un système de télésurveillance mobile complet de la maison, avec EPS télésurveillance.

 

Le certificat de confiance dans l’utilisation des données personnelles

Autant de systèmes qui riment avec la récolte, le traitement et l’utilisation de nombreuses données privées. Fidèle à ses engagements, Stéphane Richard a annoncé un dispositif qui permet à tout un chacun de contrôler, au moins en partie, le partage de ses données et ce qu’elles deviennent. Orange a développé un certificat de confiance sous forme de badge, accessibles par les utilisateurs. Un bouton sur l’app permet à ses derniers de savoir quelles données lui appartenant sont utilisées, et dans quel objectif.

 

L’initiative est intéressante et, pour le coup, innovante. D’autant que l’opérateur a décidé de partager en open source son système de certificats. Reste qu’une totale confiance passerait plutôt par une transparence complète de l’algorithmique et du traitement des données. Sur le modèle de ce qu’avait proposé le précédent CNNum.

 

Le paradoxe de la box

Les box restent un différenciateur important pour les opérateurs. Pourtant, leur renouvellement ressemble de plus en plus à un non-événement. Ainsi, plusieurs années de design aboutissent à… une boîte noire. Certes, chez Orange, auparavant, elles étaient blanches. Du coup, le noir est une innovation…. D’autant qu’elles sont veinées de traces noires, pardon de "lignes de vie"… Certes, cette fois, le routeur et la box TV sont deux boîtes complémentaires que l’on peut aligner sans encombrer trop. Mais l’ensemble ressemble surtout à… une box télécoms.

 

Sous le capot, l’innovation

Le design extérieur reste donc peu intéressant et déclenchera sans doute quelques débats sur Twitter au sein de la télécom fashion police. Mais l’équipement, lui, contient les innovations technologiques qu’on est en droit d’attendre du numéro un français. Conçu pour tirer parti de toute la puissance de la fibre optique (même si elle fonctionne aussi en ADSL), la nouvelle LiveBox joue le jeu d’un temps de latence inférieur à la milliseconde, de débits descendant et montant élevés... Elle intègre le meilleur wifi du marché des box, selon Orange, avec un débit cumulé à 1,9 Gbps disponible pour une dizaine de terminaux. Elle est couplée avec sa jumelle à emporter, l’Airbox 4G, paramétrée de la même façon mais que l’on peut emporter en déplacement, en vacances, etc. La box TV, elle, joue logiquement la vidéo UltraHD, mais aussi le son 3D. Le catalogue de contenu puise dans Canal+, Ultra Nature et, comprend la retransmission UltraHD de 8 matches de l’euro 2016 en partenariat avec TF1 et M6.

 

Donnez-leur de la VR et des jeux !

Enfin, Orange propose toujours des jeux vidéo en accès direct. Le catalogue en compte 200. Mais l’opérateur lance aussi quelques expériences de réalité virtuelle. Equipé d’un Galaxy S6 et d’une Gear VR de Samsung, l’utilisateur accède au contenu d’OCS via un salon virtuel. Des premiers pas en réalité virtuelle que L’opérateur compte bien poursuivre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Gilles DUROZOI

16/03/2016 17h58 - Gilles DUROZOI

Juste une petite correction : les dernières box et décodeur TV d'Orange, les LIVEBOX PLAY, sont déjà noires. C'est la génération précédente qui était blanche...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale