Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Data, e-services... : le virage digital qu'Airbus Helicopters prépare en toute discrétion

| mis à jour le 28 janvier 2015 à 14H56
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Airbus Helicopters s’apprête à lancer une stratégie de grande ampleur concernant les technologies numériques. De son organisation à ses relations clients, l’entreprise prépare sa révolution digitale.

Data, e-services... : le virage digital qu'Airbus Helicopters prépare en toute discrétion
Data, e-services... : le virage digital qu'Airbus Helicopters prépare en toute discrétion © airbus helicopters

Il va falloir attendre quelques mois encore avant d’en connaître le détail, mais la stratégie digitale que concocte Airbus Helicopters promet de modifier l’entreprise en profondeur. En aparté de la présentation des résultats commerciaux de la filiale d’Airbus Group présentés mardi 27 janvier, son PDG Guillaume Faury était catégorique : "la stratégie digitale que nous allons dévoiler dans quelques mois sera un élément clé de l’entreprise". Alors que les livraisons et les commandes d’Airbus Helicopters sont en baisse en 2014, le numérique permettra-t-il de soutenir davantage l’activité de l’industriel ?

Parmi les pistes avancées qui feront partie de cette stratégie encore tenue secrète : les e-services. "Ils vont changer toute la relation avec nos clients en ce qui concerne les échanges d’informations, les pièces de rechanges ou bien encore les données techniques", précise Guillaume Faury. En clair Airbus Helicopters ambitionne de développer un lien internet permanent avec tous ses clients afin de faciliter notamment la maintenance des appareils. Un service après-vente digital en quelque sorte.

Exploiter les données de vol

"Une autre solution serait de généraliser la gestion des données techniques des appareils, argue Dominique Maudet, directeur exécutif commercial, des services et du développement international chez Airbus Helicopters. L’exploitation des données de vols permettrait par exemple d’anticiper les demandes de pièces de rechange, d’améliorer les performances des appareils, de diminuer leur consommation de carburant et, in fine, d’optimiser leur disponibilité". Airbus Helicopters avance ses pions vers la maintenance prédictive.

La part des services, qui représente aujourd’hui 42% du chiffre d’affaires d’Airbus Helicopters, pourrait donc encore augmenter dans les prochaines années, poussée par les possibilités de l’outil numérique. Une tendance de fond dans l’aéronautique, qui rappelle par exemple les ambitions de Snecma (filiale de Safran) vis-à-vis des compagnies aériennes. Il faut dire que cette part de services dans le secteur est souvent bien plus rentable que la vente d’appareils, tant les constructeurs tendent à rogner leurs marges pour gonfler leur carnet de commandes.

Au-delà des services, c’est l’organisation de l’entreprise qui pourrait, partiellement, être impactée par cette nouvelle stratégie digitale. "Nos clients ont changé, nous devons nous aussi changer notre façon de procéder", résume-t-on en interne. Impossible d’en savoir plus à ce stade… Tout au plus apprend-on que la révolution numérique touchera aussi la R&D, le marketing et la communication d’Airbus Helicopters. Après l’annonce de Safran qui vient de créer une entité dédiée au big data, la stratégie que concocte Airbus Helicopters prouve que le numérique est bien en train de révolutionner l’aéronautique.

Olivier James

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale