Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Débâcle d'Intel dans les tablettes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après avoir battu Qualcomm dans les tablettes en 2014, le numéro un mondial des semiconducteurs Intel est défait par son grand concurrent en 2015. En volume, il est aussi déclassé par MediaTek. Une débâcle qui le conduit à enterrer ses ambitions dans les mobiles.

Débâcle d'Intel dans les tablettes
Brian Krzanich, CEO d'Intel, a perdu son pari dans les tablettes © Intel

C’est une vraie débâcle pour Intel. Après avoir battu Qualcomm dans les tablettes en 2014, le numéro un mondial des semiconducteurs subit une grande défaite en 2015. Selon les chiffres préliminaires de Strategy Analytics, il a écroulé seulement 33 millions de processeurs sur ce marché en 2015, soit un plongeon de 28,3% par rapport aux 46 millions livrés en 2014.

 

Perte de part de marché

Certes, le marché mondial des tablettes s’est effondré de 10,1% en 2015 à 207 millions de pièces, selon IDC. Intel a beau lancer ses processeurs Cherry Trail en technologie FinFET 14 nm (transistors 3D en gravure de 14 nanomètres) et ses puces SOFIA intégrant les fonctions de modem 3G. Rien à faire. Il n’a pas réussi à défendre sa place de numéro deux sur le marché, durement acquise en 2014.

 

Selon Strategy Analaytics, il est tombé à la troisième place avec une part de marché de 14%, derrière Apple (31%), qui utilise exclusivement ses propres processeurs, et Qualcomm (16%). En 2014, il était deuxième avec 19% du marché, derrière Apple (26%), mais devant Qualcomm (16%). En volume, la dégringolade est plus sévère, puisqu’il est devancé aussi par le taiwanais MediaTek. Une vraie claque même si l’écart avec son concurrent asiatique reste faible, précise Sravan Kundojjala, directeur associé chez Strategy Analytics.

 

Baisse du programme de subvention

Brian Krzanich, le directeur général d’Intel, a fait de la victoire sur Qualcomm en 2015 un point d’honneur et une grande fierté de son effort de repositionnement stratégique du groupe de Santa Clara sur les mobiles. Mais à quel prix ? Pour encourager l’emploi de ses puces, il a mis en place un couteux programme de subvention sous forme de baisse de prix, d’aide technique ou de support marketing. Un effort qui s’est soldé par une perte colossale de 4,2 milliards de dollars.

 

La dégradation en 2015 résulte de la réduction de ce programme de subvention de 1 milliard de dollars. Et il est prévu de poursuivre l’assainissement avec une baisse de 800 millions de dollars cette année. Intel va-t-il alors continuer à reculer ? Sravan Kundojjala ne le croit pas. "Le marché des tablette traverse une phase de transition, analyse-t-il. Il devrait connaître une certaine stabilisation. Dans la mesure où Intel continue à améliorer son portefeuille de produits et à se libérer des subventions, il devrait finir 2016 avec des ventes stables, voire en légère amélioration."

 

Le CEO d'Intel désormais muet sur les mobiles

Lors de la présentation des résultats 2015, pas un mot de Brian Krzanich sur les tablettes. C’est qu’il a pris acte de cette débâcle pour enterrer ses ambitions dans les mobiles. Ses priorités sont désormais dans les datacenters, l’Internet des objets et les mémoires non volatiles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale