Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Des robots orientent les voyageurs dans les gares des Pays de La Loire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Depuis décembre 2015, les voyageurs de trois gares des Pays de la Loire peuvent s’informer auprès d’un robot humanoïde interactif, le Pepper d'Aldebaran Robotics. Une première mondiale dans le secteur des transports.

Des robots orientent les voyageurs dans les gares des Pays de La Loire
Des robots orientent les voyageurs dans les gares des Pays de La Loire

Les robots remplaceront-ils les agents SNCF ? L’avenir le dira. Mais d’ores et déjà, dans trois gares des Pays de la Loire, c’est Pepper, un petit robot humanoïde qui va à la rencontre des voyageurs du TER. Cette expérimentation, présentée comme une première mondiale dans le secteur des transports, a été mise en place depuis la mi-décembre dans les gare de Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique), des Sables d’Olonne (Vendée) et de Saumur (Maine-et-Loire).

 

Pepper est le dernier né de la société parisienne Aldeberan (450 salariés), créatrice du célèbre robot Nao. Pepper est capable de reconnaître les principales émotions, d’analyser les expressions et les tonalités de voix afin de communiquer avec son entourage et réagir en fonction de son environnement, grâce à une caméra 3D et un écran tactile. Les 17 articulations de Pepper (120 cm - 28 kg), qui se déplace sur trois roues omnidirectionnelles, en font un robot humanoïde plutôt avenant et fluide dans ses mouvements.

 

Horaires, trafic, services…

Afin d’interagir les voyageurs, la SNCF a développé plusieurs applications spécifiques avec le lyonnais Hoomano. Pepper n’a pas vocation à vendre des billets de trains, mais est capable d’orienter les clients et de les informer sur les horaires de trains, le trafic SNCF, leurs voyages ou encore les services en gare ou dans la ville. En plus de recueillir l’avis des clients, le petit robot est doté d’un module de quizz pour faire patienter les voyageurs en cas de retard ou d’attente trop longue au guichet. En Pays de la Loire, l’expérimentation doit durer jusqu’en mars 2016. Si le bilan est positif, un déploiement dans d’autres gares régionales est envisagé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale