Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Des véhicules autonomes sur route ouverte à Bordeaux en octobre 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Lors du congrès mondial ITS, dédié aux transports intelligents, Valeo, Akka Technologies ou encore Easymile et Navya feront rouler sur route ouverte des véhicules autonomes. Une première en France.

Des véhicules autonomes sur route ouverte à Bordeaux en octobre 2015
Des véhicules autonomes sur route ouverte à Bordeaux en octobre 2015 © Akka

Bordeaux pourra revendiquer début octobre le titre de capitale française du véhicule autonome. La métropole accueillera en effet les premiers tests sur route ouverte de voitures sans conducteur autorisés en France. Ces démonstrations dans le trafic bordelais auront lieu dans le cadre du 22e salon mondial ITS, qui réunit l’ensemble des acteurs mondiaux de la mobilité et des transports intelligents.

 

une plaque en W spéciale véhicule autonome

 

L’équipementier français Valeo, le bureau d’études Akka Technologies et l’institut Vedecom dédié à la mobilité de demain présenteront chacun un véhicule prototype. Navya et Easymile, deux sociétés spécialisées dans les véhicules sans chauffeur de type navette, testeront aussi deux démonstrateurs dans les rues bordelaises. "Ces essais seront réalisés en conditions réelles, dans le trafic, explique Florence Ghiron, présidente du comité d’organisation ITS à Bordeaux. Nous travaillons depuis un an et demi avec les autorités pour les mettre en place".

 

Au côté des organisateurs, Valeo et consorts ont ainsi déposé des dossiers détaillant les technologies auprès du ministère des Transports. Les ministères des Affaires étrangères (sous le volet Commerce extérieur) et de l’Ecologie participent également aux discussions. En vue, l’acquisition d’autorisations inédites : une plaque en W spéciale véhicule autonome, un dispositif qui n’existe pas dans la législation française.

 

Autorisations attendues le 1er juillet

 

Rouler sur route ouverte avec un véhicule autonome est en effet aujourd’hui interdit. La France est signataire de la Convention de Vienne, qui demande au conducteur de rester maître de son véhicule. Il est donc interdit de lâcher le volant des mains et de quitter la route des yeux. Les demandes formelles pour les autorisations ont été déposées il y a deux mois auprès du ministère des Transports. "Nous devrions obtenir les autorisations le 1er juillet, poursuit Damien Murat, responsable technique ITS. Mais toutes les fonctions ne seront pas autorisées. L’un des prototypes dispose de sièges avant qui peuvent se mettre dos à la route, ce ne sera pas permis. Un technicien devra en permanence être en mesure de reprendre le contrôle du véhicule".

 

Les organisateurs du congrès ITS travaillent aussi sur les infrastructures. Des bornes relais et des feux communicants ont ainsi été installés à des points stratégiques. "Les véhicules vont circuler toute la journée sur ces boucles urbaines, avec à bord des congressistes. Il faut assurer la sécurité, précise Florence Ghiron. Cependant, les modifications d’infrastructure ne doivent pas fausser l’expérience". Plusieurs participants comme Akka ou Vedecom ont participé au financement de ces modifications d’infrastructure.

 

Bordeaux ville intelligente

 

Pour valider tout le dispositif, des tests seront organisés du 07 au 10 juillet, puis du 1er au 04  septembre avec plus de la moitié des participants. Le salon ITS ouvrira ses portes le 05 octobre. 10 000 visiteurs sont attendus pour assister aux 35 démonstrations de véhicules (voiture autonome, navette autonome, vélo à hydrogène, camion connecté Continental et Michelin …). Ces tests permettront à Bordeaux d’étoffer son maillage pour des transports intelligents et coopératifs. La ville est déjà une zone de test du projet français SCOOP piloté par le gouvernement pour développer les ITS. "Cela participe de la structuration d’une filière française dans ce domaine, analyse Florence Ghiron. Cette filière se structura encore plus officiellement lors du Congrès ITS de Bordeaux".

Pauline Ducamp

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale