Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Deux français remportent le concours mondial de start-up de l’université de Stanford

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Mohamed Errbel, étudiant à HEC Paris et Romain Sylvian, étudiant à l'Epitech, viennent de remporter le "Start-up engineering Challenge" de la prestigieuse université de Stanford, en Californie. Les deux frenchies se sont imposés devant plus de 140 000 autres participants issus de 80 pays.

Deux français remportent le concours mondial de start-up de l’université de Stanford
Deux français remportent le concours mondial de start-up de l’université de Stanford © Capture d'écran - goopil.co

Ils s’étaient rencontrés lors des épreuves de passage du certificat "Digital Innovation for Business" mis en place par HEC mais ouvert aux étudiants d’Epitech.

Epris de la même envie d’entreprendre, Mohamed Errbel et Romain Sylvian se sont alors inscrits au "Start-up engineering Challenge" de l'université de Stanford. Le concours, qui récompense le meilleur projet de start-up, s'est tenu du 17 juin au 9 septembre.

Goopil, la clé de leur succès

Les deux Français se lancent ensemble dans le concours californien avec leur projet Goopil.

Goopil est un outil qui facilite le travail des développeurs qui peuvent tester en direct les fonctionnalités d'une API (interface de programmation) lorsqu'ils codent.

Ainsi, ils peuvent veiller à la bonne santé de leur site et s'assurent qu'il n'est victime d'aucune erreur technique lors d'une révision.

L'envie d'entreprendre et la passion de l'informatique

"Je voulais lancer mon entreprise mais l'été n'est pas la meilleure période pour le faire. Romain a eu l'information concernant le concours de l'université de Stanford sur le site coursera.org et il m'a convaincu de le suivre", confie Mohamed Errbel.

La première partie du défi consistait à suivre des cours en ligne dispensés par les professeurs de l'université de Stanford et à rendre régulièrement des travaux. Pour la suite du concours, deux options s'offraient à eux : organiser une levée de fonds ou réunir une communauté autour de leur projet.

"Nous avons choisi la deuxième proposition, fédérer une communauté autour de notre projet nous paraissait plus logique", explique Romain Sylvian.

Un jury composé de twittos

Pour remporter le concours, les deux étudiants doivent comptabiliser le maximum de tweets qui évoquent leur projet.

Audacieux, ils envoient un tweet à la ministre française déléguée à l'économie numérique, Fleur Pellerin, et interpellent la communauté web des développeurs, la plus concernée par Goopil. Les développeurs les ont alors aidé à perfectionner leur produit technique et ont massivement relayé le projet sur Twitter.

 

 

Avec 3 700 Tweets qui parlent de Goopil, Mohamed Errbel et Romain Sylvian se sont classés premiers du classement.

L'université de Stanford a promis aux vainqueurs de les mettre en contact avec une entreprise locale qui les parrainera et qui pourra éventuellement les aider à développer leur projet.

Désormais, les deux compères peuvent se concentrer sur le développement de Goopil qu'ils espèrent opérationnel d'ici la fin du mois d'octobre. Invités parmi 200 développeurs à découvrir les derniers produits de Google, les frenchies espèrent une opportunité du côté de la firme de Mountain View.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale