Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Dopés à l’IA, les robots LG guident les voyageurs et assurent le nettoyage à l’aéroport… et bientôt plus encore !

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

LG tient sa feuille de route ! Dévoilés au CES 2017 de Las Vegas en janvier, les robots Airport Guide et Airport Cleaning ont été mis en service le 21 juillet 2017 à l’aéroport international Incheon de Séoul. Un lancement qui révèle la stratégie majeure de LG en matière de robots et d’intelligence artificielle. Le point avec Dong-Hoon Yi, senior researcher au sein de la division Electronics Smart Solutions Business de LG.

Dopés à l’IA, les robots LG guident les voyageurs et assurent le nettoyage à l’aéroport… et bientôt plus encore !
Dopés à l’IA, les robots LG guident les voyageurs et assurent le nettoyage à l’aéroport… et bientôt plus encore ! © LG

LG se prépare lui aussi aux JO 2018 de Séoul. A quelques mois de l’événement, le fabricant coréen teste ses nouveaux robots dans le plus grand aéroport international du pays. Cinq Airport Guide robots et cinq Airport Cleaning robots ont été déployés le 21 juillet 2017 à l’aéroport international Incheon de Séoul.  "Il s’agit pour le moment d’un service expérimental", indique Dong-Hoon Yi, senior researcher au sein de la division Electronics Smart Solutions Business de LG, à L’Usine Digitale.

 

Dévoilés au CES 2017 de Las Vegas en janvier dernier, ces Airbot remplissent chacun des missions spécifiques. Lecture du boarding pass, escorte jusqu’à la porte d’embarquement, informations sur l’aéroport… L’Airport Guide Robot accompagne les voyageurs dans l’aéroport. Il parle aujourd’hui quatre langues : anglais, coréen, chinois et japonais. Quant à l’Airport Cleaning Robot, il s’agit d’un aspirateur industriel intelligent de très grande taille capable de nettoyer tout type de sol en toute autonomie, principalement dans les aéroports.
 

Usages, profils d’utilisateurs… les premiers feedbacks

 

 

Airport Guide Robot

 

 

Airport Cleaning Robot


Après une première semaine de test, le fabricant est déjà en mesure de tirer un premier bilan.  "Auprès du public, les robots ont généré de l’intérêt et de l’étonnement, en particulier lorsque les robots se déplacent et détectent l'environnement par eux-mêmes. Ce que nous avons observé, c'est que les voyageurs préfèrent davantage l'interface avec l'écran tactile plutôt qu'avec la reconnaissance vocale", constate Dong-Hoon Yi.

Côté profil utilisateur des Airport Guide Robot, "ce sont avant tout les voyageurs coréens qui les utilisent, surtout ceux qui voyagent en famille. Mais dès lors où les voyageurs internationaux voient que les robots sont capables de communiquer en plusieurs langues, ils se sentent davantage prêts à interagir avec eux", relate le chercheur. Concernant les demandes, elles concernent pour le moment surtout les directions et les informations sur l’aéroport. Le robot de nettoyage, lui, "peut couvrir 1.100 mètres carrés de sol en 2 heures et 30 minutes en utilisant seulement 400W d'électricité. Le nettoyage concerne principalement des petits déchets et de la poussière", précise-t-il.

Mais  LG ne compte pas limiter l’utilisation de ces deux robots aux aéroports. Hôtels, centres commerciaux…, le fabricant coréen ambitionne de les déployer "partout où il y a beaucoup de trafic piétonnier, des visiteurs internationaux et un besoin d'information", indique Mr. Dong-Hoong Yi. Prochain déploiement ? "Nous avons signé un protocole d'accord avec un megamall en Corée et nous préparons actuellement un service d’expérimentation", annonce Dong-Hoon Yi.

 

LG Airbot, petite brique d’une stratégie majeure en matière d’IA et de robots

La stratégie de LG en matière de robots ne se limite d’ailleurs pas à ces deux Airbots. "Nous avons un certain nombre de robots actuellement déployés à titre expérimental en Corée du Sud ou bientôt déployés", explique Dong-Hoon Yi. Et de préciser que LG a également l'intention de déployer le Hub Robot, également dévoilé au CES en janvier, dans l'une des plus grandes banques de Corée, Woori Bank. Un autre robot, une tondeuse intelligente, sera aussi révélé à l’IFA début septembre, "son déploiement étant prévu peu de temps après".

Ces robots BtoB s’inscrivent dans une stratégie plus large du fabricant coréen en matière de robots, BtoB comme BtoC, notamment au travers de la technologie DeepThinQ : "Nous travaillons vers des robots qui étudient l'environnement et reprennent les modèles de style de vie des utilisateurs afin de maximiser la commodité et l'efficacité", poursuit Dong-Hoon Yi.


"Par exemple, notre climatiseur intelligent pourrait analyser les comportements des utilisateurs afin de fournir un refroidissement plus efficace. Ou encore plus de refroidissement "même" grâce à des caméras qui détectent où les individus se trouvent dans la pièce afin d’orienter le refroidissement supplémentaire dans cette zone", ajoute l'expert. Autre illustration : "Avec notre aspirateur robot, les clients verront sa capacité à différencier un obstacle d'un autre obstacle pour améliorer les performances avec différentes réactions. Par exemple, il réagira différemment selon qu’il rencontre un cordon électrique au sol ou le bord d'un tapis."

 

Illustration de la technologie DeepThinQ

 


L’IA, au cœur de la stratégie de lG

Autant de déploiements qui nécessitent une expertise en intelligence artificielle et, plus particulièrement en en deep leaning. "L'intelligence artificielle implique un niveau d'apprentissage basé sur l'information recueillie et analysée. Les ingénieurs de LG investissent énormément pour améliorer ces fonctionnalités en analysant les demandes les plus populaires. Les individus qui interagissent avec ces robots auront l'impression qu'ils apprennent et deviennent plus intelligents", affirme Dong-Hoon Yi.

Et pour cela, le fabricant coréen met les moyens ! En juin 2017, LG a scindé son "Intelligence Lab" en deux laboratoires distincts : Robots et Intelligence Artificielle. Deux unités responsables du développement de nouveaux services intelligents combinés aux produits électroniques et électroménagers, métiers historiques de l'entreprise. Le laboratoire de recherche en IA se concentre ainsi sur le développement de grandes technologies basées sur les données et des plates-formes logicielles, au travers de capteurs de voix ou d'image, notamment. Le résultat viendra nourrir les autres produits LG, les robots donc, mais aussi les smartphones, les téléviseurs et une série d'appareils ménagers.

Pour ce qui est du budget et des ressources humaines alloués, le fabricant préfère tenir l'investissement et la taille de l’équipe confidentiels. "C’est un domaine extrêmement concurrentiel", se justifie Dong-Hoon Yi. Mais l’ambition est claire : anticiper et aller très vite pour prendre de l’avance ! "Pali-pali"*
 

*Plus vite, plus vite (en Coréen)

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale