Actualité web & High tech sur Usine Digitale

EffiScience, un bouillon de culture numérique à Caen

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Tourné vers les usages numériques, le campus technologique de Caen a pour chef d’orchestre le pôle de compétitivité TES.

EffiScience, un bouillon de culture numérique à Caen
Le campus héberge des pépinières, dont Plug N’Work qui a accompagné 57 entreprises. © F. DECAENS

Tout un symbole ! À Colombelles, près de Caen (Calvados), le campus technologique Effiscience dédié à l’innovation numérique a ouvert, en 2007, sur les ruines de la sidérurgie pour accueillir la R&D de NXP, l’ex-division semi-conducteurs de Philips. Par la suite, NXP (340 salariés aujourd’hui) a continué à travailler sur la puce NFC, mais a réduit la voilure. Cela a donné lieu à des essaimages réussis, à commencer par celui d’Ipdia (composants passifs intégrés). La start-up Luciom a, elle, mis au point un module transformant un luminaire LED en un émetteur Li-Fi, ce qui permet d’offrir une connexion internet. Demand Side Instruments (DSI), qui vient de lever 1,5 million d’euros, propose, de son côté, une technologie "machine to machine"passant par les ondes FM.

 

Le campus Effiscience, géré par la communauté d’agglomération de Caen la Mer, a créé un dispositif d’accompagnement permettant "à tout entrepreneur de passer à la mise en œuvre d’un projet", explique Nicolas Géray, le directeur des pépinières. Plug N’Work accueille les projets relevant de la microélectronique, du web et du logiciel. Forum Digital s’est spécialisé dans le numérique, les applications mobiles et le NFC. Les pépinières hébergent aujourd’hui 57 entreprises du numérique et comptent 180 emplois, surtout dans les usages et les applications. Des entreprises comme Elitt (laboratoire de test et de certification de cartes à puces) ont aussi poussé la porte du campus ainsi que quantité de start-up. On citera pêle-mêle Flayr (recommandation shopping), 6cure (sécurité informatique), Yousign (signature électronique juridiquement valable), Airdoc Solutions (solutions NFC pour les échanges de données numériques sur des événements).

 

40 projets labellisés par an

 

L’agence de développement de la région Basse-Normandie, Miriade, qui a élu domicile sur Effiscience, vient de lancer un accélérateur d’entreprises, Fast Forward Normandie. Le pôle de compétitivité TES (Transactions électroniques sécurisées) joue, quant à lui, le rôle d’animateur de cet écosystème. Avec ses 130 adhérents, l’acteur historique d’Effiscience a évolué vers les usages du NFC dans la confiance numérique, alors qu’il s’était construit autour de la technologie. Les applications concernent les transactions bancaires et médicales, ainsi que la ville intelligente. "100 à 120 projets sont étudiés chaque année, dont 40 sont labellisés dans huit domaines couvrant l’e-santé, l’e-tourisme, le machine to machine, en passant par le bâtiment intelligent et bientôt l’agriculture connectée", explique Stéphane Bouyeure, le président du pôle TES et ancien directeur de NXP. Le pôle a d’ores et déjà annoncé qu’il allait s’installer à Deauville (Calvados) et à Rouen (Seine-Maritime).

 

En septembre, une Maison de la recherche et de l’imagination (MRI), conçue par l’association Relais d’sciences, doit ouvrir sur la presqu’île de Caen. Particuliers, chercheurs et entrepreneurs pourront y tester de nouveaux services, outils et usages, selon le principe du "Living Lab – Fab Lab".

 

Ces autres écosystèmes

Alençon (Orne) L’Institut supérieur de plasturgie offre une palette de services aux entreprises via son centre de transfert de technologies.

Caen (Calvados) Les élus sont prêts à promouvoir auprès des entreprises le pôle d’excellence du plateau Nord, qui réunit des équipements de pointe en physique nucléaire, en recherche contre le cancer et sur les matériaux. Areva Med, filiale médicale d’Areva, y a élu domicile.

Saint-Lô (Manche) Le technopôle Agglo 21 sera orienté vers deux filières : les nouveaux usages du numérique et la nutrition-santé. Une Maison du technopôle abritera un incubateur et une pépinière.

Cherbourg (Manche) Un pôle énergies marines se construit sur le port avec des usines de pales et de mâts (EDF, Alstom) et un hub de montage pour les parcs éoliens offshore de Courseulles-sur-Mer et de Fécamp.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale