Actualité web & High tech sur Usine Digitale

En difficultés, l'américain Etsy contraint les sites français A Little Market et A Little Mercerie à fermer

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La fermeture définitive des sites AlittleMarket.com et Alittlemercerie.com, détenus depuis juin 2014 par l'américain Etsy, est programmée pour la fin du mois de septembre. Les deux plates-formes spécialisées dans les articles "fait main" et les fournitures de Do It Yourself recensaient 50 000 créateurs et 13 000 vendeurs. Elles étaient jusqu'à présent animées par une quarantaine de salariés français.

En difficultés, l'américain Etsy contraint les sites français A Little Market et A Little Mercerie à fermer
En difficultés, l'américain Etsy contraint les sites français A Little Market et A Little Mercerie à fermer © Capture d'écran

Vent de panique dans l'univers du "fait main" tricolore. Etsy, la place de marché américaine spécialisée dans les produits artisanaux, a annoncé, lundi 3 juillet, qu'elle allait fermer les plates-formes Alittlemarket.com (articles fait main) et Alittlemercerie.com (fournitures de Do It Yourself). Deux sites édités par la jeune pousse parisienne A Little Market, qui était passée sous pavillon américain en juin 2014.

 

Cette annonce intervient alors qu'Etsy traverse une importante zone de turbulences. Le 21 juin dernier, l'Américain a indiqué qu'il allait licencier 15% de ses effectifs. Des suppressions de postes qui s'ajoutent à une première vague de licenciements, dévoilée le 2 mai dernier. Au total, c'est donc 239 postes qui devraient être supprimés, soit 22% des effectifs globaux.

 

Les e-boutiques transférées sur Etsy.com

Les marchands présents sur les marketplaces Alittlemarket.com et Alittlemercerie.com ont été informés par un email, dont nous reproduisons les premières lignes :

 

"Chères créatrices, chers créateurs,

En 2014, nous avons rejoint le leader mondial du fait main Etsy.com, dans le but d’accélérer le développement du fait main en France mais aussi parce que nous partagions les mêmes valeurs et la même vision.

Le Groupe Etsy a récemment décidé de concentrer ses investissements sur sa plateforme principale Etsy.com afin d’être plus efficace tout en continuant à faire grandir le fait main en France.

Cela va donc se traduire par la fermeture des sites alittlemarket.com et alittlemercerie.com et par le transfert de vos boutiques sur la plateforme Etsy.com (si vous le souhaitez bien sûr).

La Fine Équipe va tout mettre en œuvre pour que le transfert de vos boutiques se passe dans les meilleures conditions. Puis, l’équipe d’Etsy France prendra le relais afin de vous aider à exploiter au mieux le potentiel de la plateforme".

 

Des conditions de ventes plus contraignantes

Une créatrice ayant contacté L'Usine Digitale raconte : "C'est la panique pour un grand nombre de personnes. Il y a des créatrices dont c'est l'unique gagne-pain, qui ont des milliers de ventes à leur actif et des centaines (voire milliers) d'articles à vendre. Le fait d'aller sur Etsy sera impossible pour elles car il faut payer pour chaque article mis en ligne (0,18 centimes par fiche produit, ndlr), alors que sur ALM (A Little Market, ndlr) c'était gratuit. Il n'y avait qu'une commission sur la vente".

 

Dans un billet de blog, les équipes d'A Little Market expliquent néanmoins qu'un outil sera mis à disposition de la communauté de créateurs pour leur permettre de transférer boutiques et produits sur la plate-forme Etsy.com. "Cet outil permettra de transférer gratuitement vos produits", précise le post. La communauté de créateurs devrait également bénéficier de mises en ligne gratuites de produits sur Etsy et de réductions pour utiliser des services d'Etsy, qui permettent de gagner en visibilité. Toutefois, le billet n'indique pas jusqu'à quand ces aides seront disponibles, ni si elles sont limitées à un certain volume.

 

Fermeture définitive prévue fin septembre

En revanche, le calendrier est, quant à lui, déjà bien établi : la fermeture des premières fonctionnalités (comme la création de nouvelles fiches produits ou le paiement en trois fois) ont d'ores et déjà été supprimées. La marque disparaîtra également des réseaux sociaux dès le 7 juillet, sauf la page Facebook qui ne sera supprimée que le 21 juillet prochain. Dès le 1er septembre, plus aucun achat ne sera possible sur le site et les applications mobiles. L'arrêt du service client A Little Market et la fermeture définitive du site sont, eux, programmés pour la fin du mois de septembre.

 

Pas de communication officielle, non plus, sur le sort des collaborateurs d'A Little Market, dont l'entité était restée indépendante de celle d'Etsy France. Interrogé sur ce point par L'Usine Digitale, le service presse d'A Little Market a expliqué : "Etsy n'a pas souhaité que nous communiquions auprès des journalistes, mais uniquement auprès de notre communauté. Nous n'avons pas le droit de communiquer quoi que ce soit". Les équipes d'A Little Market nous ont donc recommandé de nous adresser directement au service de presse d'Etsy, qui pour l'heure n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

 

Une quarantaine de salariés vraisemblablement congédiés

Selon des informations que nous avons pu consulter, les plates-formes AlittleMarket.com et AlittleMercerie.com regroupaient 50 000 créateurs et 13 000 vendeurs. Les deux sites étaient animés par une quarantaine de salariés français, qui vraisemblablement seront congédiés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

solissime pearls

14/07/2017 08h44 - solissime pearls

un seul commentaire, je trouve peu de réaction, on dirait que les français sont devenus des moutons de Panurge que l'on mène à l’abattoir et bien qu'ils le savent, se laisse faire... perso j'aimerais trouver un groupe qui me disent tu as besoins de tant d'euros pour remonter une plate forme de vente, comment trouver l'argent ? et bien au lieu de se lamenter seul de notre coté, demandons au web de nous aidé toi + moi + eux + tout ceux qui le veulent .... cela ne vous rappelle rien , il existe des plateformes ou l'on mets son projet en avant et les gens viennent nous aidez à aboutir en terme financier, avec des contreparties en fonction de la somme, l'avantage c'est que ce site nous appartiendrai nous les vendeurs créateurs, je sais que quelque chose ce trame allez voir cote facebook à ''un petit marché'' le but rester en contact ne pas se disperser, essayer de donner son mail aux autres et je dis bien à tous les autres surtout ceux qui nous font vivre....et je suis que des banques suivraient ....

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Dupuis

12/07/2017 15h26 - Dupuis

Je suis plus que révoltée, qu'après tout ce que l'on sait et continue de constater quotidiennement sur les dégâts de la mondialisation, le "fait main français" se retrouve à nouveau vendu aux américains", avec les conditions sociales dramatiques que cela entraîne. Moi je ne suis qu'une petite créatrice sans grande prétention alors oui je serai noyée sur la plate forme etsy et n’aurais sûrement aucune chance de me faire connaître, je me débrouillerai autrement, mais je pense à tout ceux pour qui alittle market était leur activité principale et là j'ai vraiment dégoutée. ça rime à quoi un fait main à l'international?? Çà va à l'opposé des valeurs qu'on a envie de prôner, plus de proximité, plus d'échanges. J'en ai rien à faire d'avoir des acheteurs du japon ou d'amérique je voulais juste une plate forme à mataille, humaine! Je ne félicite pas la jeune pousse parisienne!! J'aimerais tellement que nous les vendeurs soyons capable de nous rassembler pour vendre nos créations nous mêmes...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale