Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Epson débarque sur le marché de la e-santé avec deux gammes de bracelets connectés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le japonais Epson s'apprête à lancer deux nouvelles gammes d'objets connectés : des bracelets "bien-être et santé" - avec un capteur de fréquence cardiaque et un suivi de la qualité du sommeil - et des montres GPS pour sportifs de tous types, des débutants à ceux pratiquant à très haut niveau. Pour s'imposer, la marque compte sur la qualité de ses technologies et l'autonomie de ses batteries. Mais dans un secteur des bracelets de santé de plus en plus concurrentiel, avec l'arrivée attendue de l'iWatch d'Apple, la partie est loin d'être gagnée.

Epson débarque sur le marché de la e-santé avec deux gammes de bracelets connectés
Epson débarque sur le marché de la e-santé avec deux gammes de bracelets connectés © Epson

Le spécialiste des imprimantes et des vidéoprojecteurs Epson veut se faire un nom dans la e-santé. Le groupe japonais a annoncé ce mercredi 3 septembre le lancement imminent de deux gammes d'objets connectés, la première baptisée "Pulsense" propose des bracelets "bien-être et santé" et l'autre, "Runsense", des montres GPS connectées.

"Avec les progrès récents réalisés en termes de miniaturisation et de précision des capteurs cardiaques et des puces GPS, de performances en termes d'autonomie et de possibilité de stocker des données en ligne, nous sommes aujourd'hui en mesure de proposer des produits de très grande qualité pour devenir un acteur incontournable des objets de mobilité", affirme le directeur des ventes d'Epson France, Pascal Schmidt.

Pour son entrée sur ce marché, la marque démarre fort avec un total de six produits : deux bracelets - le discret Pulsense 100 (150 euros) avec un système d'alertes par LED (format "Smartband") et la plus imposante Pulse 500 (200 euros), équipé d'un écran LCD - et quatre montres Runsense intelligentes (les principales données techniques sont à retrouver en bas de cet article). Tous ces produits - qui peuvent fonctionner indépendamment d'un smartphone - seront disponibles dans le courant du mois de septembre, à l'exception du modèle le plus évolué de la montre - la SF-810 avec capteur de fréquence cardiaque intégré - qui devrait sortir en novembre.

Pulsense pour retrouver ou garder la forme...

Orientées bien-être et santé, les Pulsense associent un capteur optique de fréquence cardiaque et un accéléromètre afin de surveiller son niveau d'activité, de mesurer le nombre de pas effectués et donc le nombre de calories brûlées. Idéal pour se fixer un objectif de perte de poids ou tout simplement tenter de garder la forme. Principal avantage du capteur cardiaque : il permet de s'affranchir de la gênante ceinture permettant de mesurer le rythme des battements du coeur que portent certains coureurs (avec les montres Runsense, cette ceinture sera proposée en option).

Tous les objets d'Epson sont compatibles avec une application smartphone (compatibles Android et iOS) conçue pour consulter ses statistiques personnelles et voir l'état d'avancement de ses objectifs. En complément de l'appareil en lui-même, cet aspect logiciel est incontournable pour triompher sur le marché du "quantified-self" ou auto-mesure. Sur ce point Epson semble en mesure de rivaliser avec ses concurrents comme le français Withings. Enfin, et toujours grâce au capteur cardiaque, les Pulsense permettent un suivi de la qualité du sommeil et un réveil intelligent, ce dernier sonnera au meilleur moment dans l'intervalle d'une plage horaire définie par l'utilisateur.

...Runsense pour le sport

La deuxième gamme, Runsense, vise avant tout les mordus de jogging et de tous les sports de course, de la courte à la très longue distance. Equipé d'un GPS, il permet de suivre avec une grande précision son trajet, consultable sur l'application avec nombre de statistiques sur les performances réalisées. Espon met en avant son capteur de foulée intelligent qui permet de mesurer la longueur et la cadence de la foulée. Premier avantage, dans les zones non couvertes par le GPS (tunnels ou forêts denses par exemple), cette technologie permet de poursuivre le suivi du trajet emprunté par le coureur.

Mais surtout, pour les sportifs confirmés et de très haut niveau, cet outil va permettre d'offrir un degré de précision quasi-inaccessible jusque-là. "Le prix des appareils permettant ces mesures en sport de compétition est d'environ 30 000 euros, indique Renaud Longuèvre, entraîneur national d'athlétisme à l'INSEP et ambassadeur de la marque, on sait par exemple qu'Usain Bolt court son 100 mètres en 41 foulées, le Runsense va donc permettre de comparer sa performance avec les plus grands champions et d'améliorer ses performances avec une grande précision et à coût réduit." Prix de départ pour les montres GPS : 179 euros.

Quelle place pour Espon sur le marché de la "tech à porter" ?

En comparaison avec l'offre disponible sur les marchés des trackers, smartband, bracelets connectés et autres montres GPS, ce nouvel arrivant se positionne dans le haut de gamme. Et face à l'offre de ses concurrents - les géants Samsung et Sony, les entreprises plus spécialisées comme le français Withings, les américains Jawbone et Fitbit, les deux pionniers du quantified-self, ou encore les marques de sport comme Nike et Adidas - Epson propose directement une offre complète et diversifiée visant un large public. Si avec sa deuxième génération de lunettes de réalité augmentée lancée en juin 2014, le japonais faisait confiance aux développeurs pour créer un écosystème d'applications, ses deux nouvelles gammes ont clairement été pensées en termes d'usages, un point décisif pour s'imposer sur ce marché.

En bonus, le japonais se présente comme un acteur historique dans le domaine du sport de haut niveau. Au Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, Epson (de son nom complet "Epson Seiko Corportation"), pionnier du chronomètre électronique, fournissait par exemple le premier appareil capable d'imprimer en temps réel les temps des athlètes.

Mais la partie est loin d'être gagnée. Avec un positionnement prix plutôt élevé les Runsense et Pulsense pourrait avoir des difficultés à sduire un grand public certes prêt à franchir le pas en termes de "tech à porter" ou "wearable tech" mais qui pourrait privilégier des produits beaucoup moins chers, comme les bracelets de Mercurochrome annoncés à 40 euros, plutôt que de miser sur un produit cher risquant d'être obsolète à court terme. A l'opposé de cette offre low-cost : l'iWatch d'Apple, qui devrait être confirmée lors de la keynote du 9 septembre, pourrait également capter l'essentiel de la clientèle visée par Epson, surtout si la marque à la pomme insiste comme prévu sur ses applications de e-santé.

Données techniques de la gamme Pulsense

Données techniques de la gamme Runsense

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

Description obligatoire

Facebook fait voler son drone pour connecter les populations isolées

Le drone solaire conçu par Facebook pour connecter les populations des zones de la planète qui n'ont pas encore accès à internet est sorti de son hangar.

Baptisé Aquila, il a tenu en l'air 96 minutes à 600 mètres d'altitude pour son premier vol ce 21 juillet.

À terme, l'entreprise de Mark Zuckerberg voudrait lancer des flottes de ces engins capables de communiquer entre eux, à 18 kilomètres d'altitude.

23/07/2016 - 12h00 |

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale