Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Feeltact, le bracelet connecté qui invente un langage tactile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up picarde Feeltact a invité un bracelet connecté permettant une communication silencieuse, uniquement par stimuli tactiles. Utile dans les environnements bruyants ou pour les travailleurs qui doivent émettre ou recevoir des consignes simples en toute discrétion.

Feeltact, le bracelet connecté qui invente un langage tactile
Feeltact, le bracelet connecté qui invente un langage tactile © Novitact

A lire aussi

Le tactile prend du relief grâce à Stimtac

Le tactile prend du relief grâce à Stimtac

Immersion ressuscite la table tactile

Immersion ressuscite la table tactile

Vidéo : l'UTC confronte innovation numérique et créativité

Vidéo : l'UTC confronte innovation numérique et créativité

Ubifrance a sélectionné 18 start-up françaises qui se verront offrir un stand au prochain CES, le salon annuel de l'électronique, à Las Vegas. Parmi elles, une entreprise picarde ayant inventé un objet qui, à défaut de faire du bruit, risque de provoquer quelques secousses. Novitact a en effet conçu un bracelet connecté qui permet un nouveau mode de communication 100% tactile. Il est destiné à des professionnels évoluant dans des environnements bruyants, visuellement saturés ou ayant besoin de passer un message en toute discrétion. "Par exemple, le produit est adapté au secteur des transports publics ou à tout autre environnement exigeant où des professionnels peuvent être confrontés à un public agressif. Le bracelet peut servir à demander des renforts discrètement", explique Vanessa Caignault, fondatrice et directrice d'exploitation de la start-up.

Le bracelet Novitact peut aussi être utilisé pour passer une même consigne simple à plusieurs membres d'une équipe parlant des langues différentes. "Notre produit intéresse des pros de l'industrie, du BTP, de la sécurité, du commerce, des transports…", détaille la porteuse du projet.

une vaste bibliothèque de messages vibrants

Comment fonctionne-t-il ? L'objet est équipé de quatre boutons pour émettre des messages, et de plusieurs vibreurs (Novitact reste discret sur leur nombre précis) à 360° autour du poignet pour en recevoir. Il doit être placé à moins de 30 mètres d'un téléphone, avec lequel il communique en Bluetooth low energy (BLE). Les messages peuvent être décodés par le porteur du bracelet simplement en fonction de l'intensité, de la durée, et du rythme des vibrations. Les possesseurs de smartphones sont habitués à ces notifications tactiles, en mode vibreur, et ne seront pas dépaysés. Mais la start-up picarde pousse beaucoup plus loin la logique, et a inventé un langage complet composé d'une vaste bibliothèque de messages. Ce n'est pas du morse, mais bien une nouvelle façon de communiquer.

Il a fallu trois ans de recherche et développement pour développer ce bracelet novateur. "Cette innovation est née dans le laboratoire Costech, spécialisé dans les sciences cognitives et les interactions tactiles, de l'UTC, à Compiègne", précise la responsable des opérations de l'entreprise. Des clients pionniers vont tester les premiers exemplaires de Feeltact dans les prochaines semaines. L'objet connecté coûte 175 euros, auxquels il faudra ajouter un abonnement de 30 euros par an et par utilisateur. Novitact compte aussi proposer des versions sur mesure, avec des formations adaptées, pour des clients pros qui voudraient déployer la solution de communication tactile.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale