Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Fintech] La Chine détrône les Etats-Unis avec près de 8 milliards de dollars d'investissements en 2016

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon le dernier rapport de l'organisme britannique Innovate Finance, les fintechs chinoises ont attiré, en 2016, 7,7 milliards de dollars d'investissements, contre 6,2 milliards de dollars pour les pépites américaines. La Chine monte ainsi sur la première marche du podium. Une envolée permise par trois "méga-deals", chacun supérieur à un milliard de dollars. 

[Fintech] La Chine détrône les Etats-Unis grâce à trois méga-deals
Alipay, l'application mobile de paiement en ligne développée par le géant Alibaba, a bouclé une levée de fonds de 4,5 milliards de dollars, soit le plus important tour de table de l'histoire des fintechs. © Alibaba Group

Les études se suivent… et ne se ressemblent pas. Alors que dans son dernier rapport, le cabinet CB Insight pointe une baisse des investissements en capital-risque dans les start-up de la finance, l'organisme britannique Innovate Finance fait état, lui, d'une hausse de cette activité. Selon sa dernière étude, publiée mardi 7 février 2017, les investissements dans les fintechs ont enregistré, en 2016, une hausse annuelle de 10,9% pour atteindre un montant de 17,4 milliards de dollars à travers 1436 opérations. En 2015, 1617 opérations dans le monde avaient été enregistrées, mais pour un montant global de 15,6 milliards de dollars.

 

Les investissements dans les fintechs chinoises en hausse de 86%

 

D'un point de vue géographique, c'est la Chine qui se distingue largement puisqu'à lui seul l'empire du Milieu totalise 7,7 milliards de dollars d'investissements, soit une hausse de 84% par rapport à 2015. La Chine vole ainsi la vedette aux Etats-Unis, qui jusqu'à présent trustaient le classement. En 2016, les investissements dans les fintechs sur le territoire américain ont même enregistré une baisse de 12,7% à 6,2 milliards de dollars, malgré le nombre conséquent d'opérations : 650 au total, contre seulement 28 en Chine.

 

Trois "méga-deals" chinois supérieurs à 1 milliard de dollars

L'envolée chinoise s'explique par trois "méga" tours de table, indique Innovate Finance. En avril dernier, Alipay, l'application mobile de paiement en ligne développée par le géant Alibaba, a bouclé une levée de fonds de 4,5 milliards de dollars, soit le plus important tour de table de l'histoire des fintechs. Autre opération majeure avec Lufax et sa levée de 1,2 milliard de dollars. Numéro un chinois du crédit entre particuliers, l'entreprise vise d'ailleurs une entrée en Bourse de 5 milliards de dollars dans les mois à venir. Dernier "méga deal" chinois avec JD Finance, qui a levé un peu plus d'un milliard de dollars. Il s'agit de la division "finance" du géant chinois de l'e-commerce JD.com.

 

Le rapport souligne, enfin, la chute de 33,7% des investissements dans les start-up britanniques. Avec un total de 783 millions de dollars (contre 1,1 milliard de dollars en 2015), le Royaume-Uni se positionne sur la troisième marche du podium.

 

L'étude complète, ci-dessous :

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale