Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Fluctuat Nec Mergitur, le hackathon inédit dédié à la sécurité de Paris

| mis à jour le 15 janvier 2016 à 15H58
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La Ville et la Préfecture de Police de Paris mobilisent la communauté numérique pour faire émerger des solutions innovantes en matière d’alerte, de prévention et de gestion de crises

Fluctuat Nec Mergitur, le hackathon inédit dédié à la sécurité de Paris
Fluctuat Nec Mergitur, le hackathon inédit dédié à la sécurité de Paris © Aurélie Barbaux

Ce sera une première pour la capitale ! Du vendredi 15 au dimanche 17 janvier la Ville de Paris et la Préfecture de police de Paris, organisent l’Hackathon Nec Mergitur qui sera totalement dédié à la sécurité.

 

L’idée de mobiliser l’écosystème parisien de l’innovation est née après les attentats qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre dernier. L’objectif de ce rendez-vous étant d’associer des professionnels du numérique aux services de police, de secours et de l’Etat pour développer des solutions de prévention d’alerte et de gestion de crises.

 

Rendez-vous à l’école 42

A partir de vendredi soir, les participants se retrouveront dans les locaux de l’Ecole 42, l’école d’informatique fondée par Xavier Niel, le patron de Free et implantée boulevard Bessières à Paris, pour répondre par équipe à des défis proposés par les autorités et des associations.

Suivront deux jours de réflexion et de stimulation intellectuelle dans une ambiance que l’on imagine studieuse voire enfiévrée. Dans leur progression les équipes seront accompagnées par des spécialistes de l’Ecole 42, du NUMA, le grand lieu parisien de l’innovation et du Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique (SGMAP)

 

Pas de récompense

Au terme de ce marathon une dizaine de projets seront sélectionnés et présentés dimanche soir lors d’une séance plénière en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris et du Préfet de Police. Les lauréats seront invités à poursuivre le développement de leur solution s’ils le souhaitent.

 

"On a voulu volontairement ne pas mettre de récompense, a expliqué Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge du développement économique au micro de RTL. Là, l’idée c’’est que l’on est dans une démarche citoyenne. Ce que nous pensons c’est qu’il y aura des idées nouvelles, toutes n’iront pas au bout mais on voit bien qu’il y a des choses à inventer."

Ecouter Jean-Louis Missika sur RTL :

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale