Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Formation & numérique [1/5] : Boom de l'apprentissage autodidacte pour des projets concrets

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Série d'été Des robots en Lego, des vidéos Youtube ou un petit peu de Minecraft. Certains services numériques, certains jeux, ont des vertus improbables de formation. A commencer par la possibilité qu’ils offrent de préparer et concrétiser un projet que l’on a en tête, en se formant en amont de sa réalisation.

Formation & numérique [1/5] : Boom de l'apprentissage autodidacte pour des projets concrets
Formation & numérique [1/5] : Boom de l'apprentissage autodidacte pour des projets concrets © Kay Legendre (Codev)

Des FabLab, des legos, des cartes Arduino, des vidéos Youtube, Scratch, SketchUp, des robots Lego Mindstorm ou Meccano… Le numérique fourmille de ressources qui n’ont pas forcément comme vocation première la formation et qui, pourtant, motivent les jeunes, les moins jeunes, les anciens, les plus anciens… à se lancer. Ces joujoux sont intuitifs, d’une ergonomie simple souvent semblable à celle qui fait désormais notre quotidien avec les smartphones, les tablettes, les boxes…. et donnent un accès immédiat et très large à la connaissance. Des enseignants, formateurs, accompagnateurs d’un nouveau genre expérimentent déjà une pédagogie collaborative, plus spontanée, qui s’appuie – en complément de l’enseignement traditionnel – sur ces outils numériques pour motiver, remotiver, redonner confiance en soi, à tous ceux qui le souhaitent… .

 

Rien qu’un outil, mais un outil catalyseur d’apprentissage

Kat Legendre fait partie de ceux-là. Avec Stefie Vincent et Julien Baron, ils ont fondé l’association CoDev (les compagnons du développement) pour donner les indispensables clés du numérique et des nouvelles technologies à un public le plus large possible. Avec une pédagogie différente, dans des ateliers en forme de fablab, et surtout – Kat Legendre insiste – en complémentarité avec l’éducation nationale, la structure forme des collégiens, des jeunes sortis du système scolaire et en réinsertion sociale, des adultes avides de culture numérique… Le numérique y est un outil. Seulement un outil. Mais un outil qui joue les catalyseurs d’apprentissage.

 

La formation autodidacte en amont

Ainsi, comme le raconte Kat Legendre, ce qui change en premier lieu avec le numérique, c’est que même les plus jeunes arrivent avec des projets concrets, déjà préparés. "La formation autodidacte se fait en amont, explique-t-elle. Dès qu’ils ont une idée, ils vont voir en ligne et commencent à se renseigner, et même à élaborer." Certes, il a toujours été possible de démonter et remonter un réveil, ou de construire un modèle réduit de fusée dans le jardin de ses parents. Mais le numérique facilite autant l’information, la formation que la réalisation. Sans oublier la collaboration sur un projet à plusieurs.


De l’Arduino dès 12 ans

"Trois ou quatre des collégiens qui viennent à mon atelier, explique la cofondatrice de CoDev, ont appris tout seuls quelques bases d’électronique avec Arduino. Un d’entre eux a tout juste douze ans. Ils apprennent tout seul à mettre en route leurs systèmes." En ligne, il suffit de quelques dizaines d’euros pour acheter un kit Arduino. Un des élèves un peu plus âgés a fabriqué un petit drone tout seul. Il a cherché et imprimé le modèle, a acheté les capteurs et construit sa machine… Autant de choses qu’il n’avait jamais faites avant. "Certes, le drone ne fonctionne pas, sourit Kat Legendre, mais ce jeune a appris les rudiments pour le construire."


Sans limite d’âge

Youtube regorge de tutoriels pour s’initier à différentes techniques, différents outils et démarrer de tels projets. Mais des outils comme le modélisateur Sketchup, pour dessiner des maquettes, est aussi très prisé. Tout comme les imprimantes 3D qui en sont inséparables. "Nous avons un retraité de 65 ans qui s’est attaché longuement tout seul à apprendre car il avait envie de faire le plan d’un jardin et d’un outil adapté à la plantation de pêchers, mais ne voulait pas en dire plus", raconte Kat Legendre qui s’occupe d’un public plus large que les seuls collégiens. Elle évoque cette dame de 84 ans venue car elle participait à la création d’une machine à tchatche ! "Elle faisait partie d'un projet pour lequel elle devait réinventer des bruits, des mots pour dialoguer avec des jeunes qui lui parlaient en langage SMS… et elle a pris en main un outil de bureautique, l’enregistrement avec des micros, le travail des sons…" 

 

Créativité, défis, stratégie avec Minecraft

Minecraft, le jeu en ligne massivement multijoueurs qui permet même à de jeunes enfants de bâtir leur propre univers est une vraie pépite cachée de la formation. "Ils jouent d’abord, ils expérimentent la créativité, se lancent des défis, développent des stratégies et à de la construction voire de la modélisation, explique Kat Legendre. Un peu plus tard, vers 15 ou 16 ans, ils peuvent programmer des actions dans le jeu avec Minecraft Command Block." Mais, prévient la cofondatrice de CoDev, "il faut lever le nez des écrans !"


"Ils ont envie que le cerveau fonctionne jusqu’au bout des doigts"

Laisser les personnes qu’elle accompagne trouver informations et outils, et dessiner les premiers rudiments de leur projet, avant d’aller plus loin, fait partie de pédagogie. "Je les laisse un peu mariner. Ils sont plein d’idées ! Qui plus est, si je détermine un sujet précis, dans un créneau précis, personne ne vient. En revanche, le lendemain, ils vont arriver à 7 ou 8, se saisir du robot Lego par exemple, et se lancer tout seul dans quelque chose." C’est ainsi que les plus grands ont réparé en milieu d'été le robot Meccano que les plus petits avaient mal monté. Ils en ont profité pour réparer le robot Lego… "S’il y a toujours quelqu’un en face d’eux, ça ne marche pas forcément. Parfois, simplement, je sors les robots… Ils ont envie de construire. Envie que le cerveau fonctionne et qu’il aille jusqu’au bout des doigts ! "

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

RYAN

21/09/2016 10h15 - RYAN

Bonjour, Je souhaiterais savoir s'il y a des Colonies de Vacances en France pour enfants de 10-12 ans qui proposent des séjours autours des thèmes évoquées dans l'article "Formation et Numérique" par l'association CoDev de Kat Legendre et ses collègues. Merci.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale