Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Formation & numérique [2/5] : Et les jeunes retrouvent le goût des maths et du français...

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Série d'été En s’appuyant sur des outils comme Scratch, ou même les blogs, de nouvelles pédagogies émergent qui correspondent mieux à la logique de certains enfants. Au point de leur redonner le goût des maths ou du français.

Formation & numérique [2/5] : Et les jeunes retrouvent le goût des maths et du français...
Formation & numérique [2/5] : Et les jeunes retrouvent le goût des maths et du français... © CC Cliff

Et si le numérique servait de levier pour redonner aux enfants le goût du français, des maths ou de la physique ? Et plus généralement le goût d’apprendre ? Pour Kat Legendre, cofondatrice de l’association CoDev, ouvrir aux élèves, en complément de leur enseignement scolaires, les portes d’ateliers sur le modèle des fablabs, d’espaces ouverts où l’on peut manipuler des robots Lego, jouer à Minecraft ou dessiner des objets sur Sketchup avant de les imprimer en 3D est aussi un moyen de retrouver l’envie d’apprendre. Y compris l’envie d’apprendre le français, les langues, les maths ou la physique.

 

Retrouver la confiance et la motivation d’apprendre

"Ceux qui ont perdu la confiance dans les matières classiques la retrouvent au travers de ces autres "possibles", insiste Kat Legendre. Mieux encore, selon elle, cela redore un peu leur blason terni par l’exclusion du système scolaire classique ou les difficultés éprouvées dans ce dernier. "Dès qu’ils sont en présence d’outils qui leur conviennent bien, qui correspondent à leur logique, ils se remettent à travailler à se motiver pour apprendre."
 

Jouer à bloguer pour apprendre le français

L’association CoDev se sert par exemple des blogs pour expliquer aux élèves l’importance de documenter leurs projets. De quoi déclencher aussi un intérêt pour la lecture, l’écriture, l’expression en français… "J’ai instillé dans la tête des enfants l’idée qu’il fallait qu’ils documentent leurs projets pour que les autres s’en servent ou y participent. Sinon, ils ne notent rien ! Pour les inciter, j’utilise les méthodes des jeux massivement multijoueurs. S’ils utilisent le chat ou le blog, ils obtiennent des points d’énergie." Le subterfuge est en place.

 

Et les enfants comprennent l’utilité de partager leur expérience, et de la partager dans une langue correcte pour qu’elle soit comprise par tous. "Quand on écrit un scénario pour un jeu de plateau, continue la cofondatrice de CoDev, il faut imaginer un univers, créer une histoire. Certains vont dessiner des vignettes, d’autres vont écrire. Et ils doivent utiliser un français correct pour que ce soit utilisable. Il s’agit de mettre du sens dans ce que l’on apprend."

 

Jouer à apprendre les maths

Et s’il était aussi possible de transposer ce type de pédagogie dans la classe pour n’importe quelle matière ? Kat Legendre évoque ce professeur de sciences et technologies qui a commencé un travail de gamification de son enseignement avec Scratch. Cet outil open source a été conçu par un groupe de recherche du MIT pour enseigner de façon ludique les maths et l’informatique. Depuis 2015, il en existe une version française. Le cours peut ainsi commencer par un défi pour réviser les maths par le biais d’un quizz défini dans Scratch, par exemple. Celui qui perd a un gage, comme de faire un exercice sportif ou de lancer un avion en papier capable de traverser la cour…. Les élèves notent ça sur un profil, comme des guerriers dans un jeu. Ils peuvent aussi bloguer sur le déroulé du jeu et peaufiner leur orthographe et leur grammaire.


Un complément à l’éducation classique, pas un substitut

Kat Legendre le répète à l’envi, il n’est pas question de remplacer l’enseignement de l’éducation nationale ou de se passer de ses enseignants, mais de proposer des pédagogies innovantes qui s’appuient sur les outils numériques. Des outils désormais accessibles en quantité et simples d’apprentissage et d’utilisation. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale