Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google and Co sont ils les nouveaux inspirateurs de l’Opéra de Paris ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Entretien Benjamin Millepied, le directeur de la danse de l'Opéra de Paris, a exposé dans une interview sur France Musique son projet artistique. A cette occasion, il a révélé quelques-unes de ces inspirations managériales. Les entreprises de la Silicon Valley y figurent en bonne place. 

Google and Co sont ils les nouveaux inspirateurs de l’Opéra de Paris ?
Google and Co sont ils les nouveaux inspirateurs de l’Opéra de Paris ? © sightmybyblinded / Flickr

C’est une rencontre qu’on n’imaginait pas. D’un côté, la tradition et la rigueur, l’institution culturelle, que dis-je, l’institution artistique avec un grand A. De l’autre, le monde économique et technologique, la Californie et ses start-up, la cool attitude érigée en valeur suprême.

 

L’agent de liaison entre ces deux univers s’appelle Benjamin Millepied. Danseur né en France, passé par New York, chorégraphe à Hollywood, il est depuis novembre 2014 le directeur de la danse de l’Opéra de Paris.
 

 

Un artiste et un manager

Une équipe de journalistes a suivi son installation et son travail, donnant lieu à La relève, un documentaire, diffusé pour la première fois sur Canal plus le 23 décembre dernier. A cette occasion, Vincent Josse l’a longuement reçu sur France Musique. Le chorégraphe y détaille sa vision de l’animation d’une équipe. Il y reconnaît notamment s’inspirer des start-ups. Il y précise sa vision de l’environnement de travail, regrettant les espaces cloisonnés. Il explique aussi pourquoi, selon lui, le changement de l’état d’esprit "managérial" passe aussi par un changement des fonctions supports.

 

Plus étonnant encore, il se fait le chantre du bien être au travail, dans un univers que le non connaisseur imagine ultra-exigeant et hyper concurrentiel. L’effort oui, mais pas à tout prix. Benjamin Millepied explique très clairement comment les apports de la kinésithérapie (on parlerait d’ergonome dans un environnement de travail plus traditionnel) contribuent à améliorer le travail du danseur.

 

Et l’on vérifie pour diriger un Opéra, il ne suffit pas d’être un artiste. C’est aussi un travail de manager. 

 

Pour écouter l'intégrale de l'interview c'est ici

 

A noter : l'Opéra de Paris a entamé une véritable transformation numérique avec l'ouverture d'un site Internet ambitieux : 3e scène

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale