Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google Cloud s’offre Kaggle, la plus grande communauté de data scientist au monde

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Sept ans après leur première compétition dont l’objectif était de prédire les votes de l’Eurovision 2010, la communauté "data scientist" de Kaggle intègre le giron de Google. Une alliance qui renforce le géant de Mountain View dans les domaines de la science des données et du machine learning.

Google Cloud s’offre Kaggle, la plus grande communauté de data scientist au monde
Google Cloud s’offre Kaggle, la plus grande communauté de data scientist au monde © Google

"En intégrant Kaggle dans les équipes de notre activité Cloud, nous pourrons accélérer notre mission", a annoncé Fei-Fei Li, la nouvelle directrice scientifique de Google Cloud, lors de la conférence Cloud Next qui se déroule jusqu’au 10 mars 2017 à San Francisco. En quoi consiste cette mission ? "Abaisser les barrières d'accès à l'IA et mettre cette technologie à la disposition d’une plus grande communauté de développeurs, d’utilisateurs et  d’entreprises afin qu’elles puissent l'appliquer à leurs propres besoins", a-t-elle précisé.

 

La mine d’or des données Kaggle

Transformer les data sciences et le marching learning en compétition en ligne. Tel est le concept de Kaggle, une start-up californienne née en Australie en 2010 sous l’impulsion d’Anthony Goldbloom, un jeune économiste tout droit sorti de l’Université de Melbourne. La plateforme Kaggle permet aux entreprises d’organiser des tournois où se défient des milliers de développeurs venus résoudre un problème donné.

 

Ainsi, Kaggle est un vaste terrain de football où les joueurs ne s’affrontent pas à coup de tacles et de tirs cadrés mais de Python et Ruby (langages de programmation et de visualisation). Comme dans toute compétition, les équipes victorieuses remportent un prix. En plus de l’aspect compétitif, les 800 000 data scientists partagent leurs analyses et algorithmes sur le cloud. Une véritable mine d’or du big data qui a attiré l’attention de Google.

 

Le machine learning pour tous

Plus que jamais, le machine learning est au centre des préoccupations de Google. On l’a vu dans le champ de l’intelligence artificielle avec l’assistant personnel Google Home. En acquérant Kaggle, la firme souhaite démocratiser le machine learning , notamment via la prise en charge "des contenus pédagogiques et du déploiement des services d’apprentissage autour du machine learning, tout en offrant à la communauté la possibilité de stocker et de consulter des ensembles de données volumineux", a expliqué Fei-Fei Li.

 

Si Google a racheté Kaggle, c’est avant-tout pour élargir son audience auprès de la communauté data scientist : tout bonnement, la plus grande du monde. En sept ans, Kaggle a levé 12,75 millions de dollars en série A auprès d’un panel d’investisseurs dont Max Levchin, cofondateur de PayPal. Le montant de la transaction n’a pas encore été communiqué, mais Anthony Goldbloom a précisé sur le blog de Kaggle : "l’équipe va rester unie et Kaggle va demeurer une marque distincte de Google Cloud".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale