Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google crée Waymo pour commercialiser ses technologies de véhicule autonome

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Jugeant ses technologies de voiture autonome suffisamment mûres, Google exfiltre cette activité en une entité à part d'Alphabet baptisée "Waymo".

Google crée Waymo pour commercialiser ses technologies de véhicule autonome
Google crée Waymo pour commercialiser ses technologies de véhicule autonome © Waymo

La voiture autonome selon Google sort des labos. Ce projet de recherche, né dans Google X en 2009, va passer à la phase commerciale. L'activité auto est sortie de Google pour rejoindre une entité à part, baptisée "Waymo" (pour "A new way forward in mobility"). Ce sera un nouveau business au sein du conglomérat Alphabet, maison-mère de Google.

 

des millions de kilomètres de tests

L'entité auto de Google a passé son permis de non-conduire avec succès. Depuis 2009, ses soixante véhicules de tests (dont une partie sans volant ni pédales de frein) ont écumé les routes américaines (à Mountain View, Austin, Phoenix et Kirkland), avec plus d'1,6 million de kilomètres parcourus sur routes publiques, et 4,8 millions en simulation. Trois générations de véhicules se sont succédé : des Toyota Prius puis Lexus RX450h modifiés, puis un modèle développé par Google lui-même. Une quatrième génération de véhicule autonome est en cours de développement.

 

Google a perfectionné ses radars, caméras et lasers pour mieux comprendre l'environnement de la voiture et anticiper tout type de situation inhabituelle sur la route. Ses véhicules sont capables de lire les panneaux et le marquage au sol, de reconnaître piétons, vélos et automobilistes, de gérer des scénarios complexes (carrefours, multi-voies, feux de signalisation et passages piéton). Pour le prouver, en octobre 2015, Google a mis un homme aveugle sur le siège "conducteur" de son véhicule de test pour un trajet urbain de quelques kilomètres, à Austin. C'est le premier voyage opéré en mode 100% autonome dans un véhicule sans volant ni pédales, si des routes ouvertes au milieu de la circulation normale (et sans escorte, assure Google).

 

Waymo,  partenaire techno des nouveaux services de mobilité

Google veut désormais vendre ses technologies à d'autres sociétés. Des constructeurs automobiles, mais aussi des acteurs de l'écosystème de mobilité au sens large : société de transport, de logistique, de livraison urbaine, de VTC, d'autopartage… Waymo veut devenir, à travers la conduite autonome, un acteur global des nouvelles formes de mobilité et n'entend pas construire lui-même de véhicule pour les vendre au grand public.Google pourrait-il être tenté de développer ses propres services, à travers ses activités Waze et Sidewalk Labs par exemple ? Waymo devrait en dire plus sur ses intentions et son positionnement dans les prochains mois.
 

Waymo, en vidéo

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale