Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google ferme son comparateur d'assurances auto et de services financiers en ligne

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Google Compare, le service de comparaison d'assurances auto et de services financiers de Google, va être fermé à peine un an après son lancement aux Etats-Unis. La plate-forme n'a pas rencontré le succès espéré. En cause : une règlementation forte du secteur et des consommateurs prudents, qui n'achètent pas un produit d'assurance sur Internet comme ils commanderaient une paire de chaussettes.

Google ferme son comparateur d'assurances auto et de services financiers en ligne
Google ferme son comparateur d'assurances auto et de services financiers en ligne © capture d'écran google.com/compare

Faute de rencontrer dans ce champ nouveau le succès escompté, Google s'apprête à fermer son service de comparaison en ligne d'assurances auto et de services financiers (cartes de crédit, prêts hypothécaires…). Lancés au Royaume Uni il y a trois ans et aux Etats-Unis l'année dernière, ces outils numériques seront suspendus progressivement entre la fin du mois de février et le 23 mars, a indiqué le géant du net dans un mail envoyé à ses partenaires sur ce projet et repris par le Wall Street Journal.

 

Cette rapide fermeture est un revers pour la filiale d'Alphabet, qui voulait fournir directement des services financiers aux internautes effectuant des recherches sur Google. Baptisée Google Compare, cette plate-forme permettait à ses visiteurs d'accéder à de multiples offres comparées après avoir fourni une série d'informations personnelles (sur leurs habitudes de conduite par exemple).

 

Difficile de séduire tous les assureurs de la place

Google gagnait de l'argent grâce aux assureurs et autres fournisseurs de services, qui lui versaient une commission pour être bien référencés sur le site. Le géant du net était également commissionné par certains de ses partenaires pour vendre directement en ligne des produits financiers et d'assurance aux clients.

 

Les internautes utilisent souvent plusieurs sites pour comparer les offres dans les secteurs de la finance et de l'assurance. La valeur de ce service non exclusif proposé par Google s'en trouvait réduite d'autant pour ses éventuels partenaires. Le groupe n'est pas parvenu à séduire tous les assureurs de la place. Son offre était donc incomplète pour les potentiels clients.

 

Le monde très règlementé de l'assurance

Google avait fait le même pari, avec succès cette fois-ci, dans le secteur du e-commerce et des billets d'avion. Mais comparer et vendre des produits d'assurance et des services financiers demande de recueillir sur les internautes des informations bien plus nombreuses. Ces deux métiers sont par ailleurs encadrés par des règlementations nettement plus lourdes que celles du tourisme. Google a dû obtenir dans chaque Etat des USA une approbation du régulateur local.

 

Mais malgré ces difficultés, la fermeture de Google Compare pourrait n'être que temporaire, affirme la dirigeante de l'agence d'assurance numérique CoverHound Keith Moore, l'une des partenaires du service. Google envisagerait de réorganiser sa plate-forme avant - éventuellement - de la relancer, avance la patronne reprise par le Wall Street Journal.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale