Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google Fi s'infiltre entre opérateurs et utilisateurs

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Analyse Google Fi permet de téléphoner avec le meilleur réseau, qu’il s’agisse du Wi-Fi ou de celui de l’opérateur qui a le meilleur signal. Google se place ainsi entre les opérateurs et leurs utilisateurs, y compris pour le paiement des services ! Pas de doutes, nous assistons à la fin des télécoms, as we know it.

Google Fi s'infiltre entre opérateurs et utilisateurs
Google Fi s'infiltre entre opérateurs et utilisateurs © Emmanuelle Delsol

Et si nous assistions à la fin des télécoms, comme on les connaît ? Facebook a fait son coming out mi-avril avec ses projets Terragraph et Aries. Cette fois, c’est au tour de Google d’enfoncer le couteau dans la plaie. On connaissait Google Fiber, mais le magazine Wired s’attarde sur Google Fi, lancé l’an dernier. Une idée simple mais dont les conséquences pour les opérateurs seraient bien loin d’être neutres. Google Fi permettra aux utilisateurs de smartphone Android (pour l’instant, seulement de Nexus) de téléphoner avec le meilleur réseau disponible dans son périmètre. Qu’il s’agisse de Wi-Fi ou de n’importe quel opérateur : le smartphone choisira le signal le plus fort au moment et à l’endroit donnés.

 

L’utilisateur paye Google qui paye les opérateurs

Le service passe par l’app Hangout (permettant au passage des conférences téléphoniques à plusieurs) et la technologie opensource WebRTC. Mais qui paye qui ? C’est simple…. L’utilisateur du mobile ne paye plus les opérateurs pour ses communications, mais… Google. Selon Wired, le Californien demanderait une somme fixe à ses utilisateurs pour Google Fi et c’est lui qui payerait les opérateurs.

 

Les "petits" opérateurs s’engouffrent dans la brèche

Aux Etats-Unis, comme le raconte Wired, Sprint et T-Mobile, les outsiders derrière Verizon et AT&T, se prêtent bien volontiers au jeu histoire de se différencier. Alors, dans les télécoms, désormais, qui commande ? "Le jour est venu où vous, et non les opérateurs, menez le monde sans mobile", estime Wired. Certes… Mais Google y gagne toujours plus de pouvoir sur les données, s’invite dans la concurrence entre opérateurs et s’invente même un revenu qui n’est pas issu de la publicité !

 

Ne pas sous-estimer Google

L’article précise que le géant de Mountain View se défend de vouloir remplacer les opérateurs. C’est sans doute vrai. Reste que si de tels services se développent, chez lui ou chez d’autres, les pure players des télécoms ont tout intérêt à secouer leur modèle économique comme ils ont commencé à le faire. Et ne parlons même pas du fait que ce type de dispositif qui zappe pour trouver le meilleur réseau possible fait partie des réflexions actuelles sur la 5G. Et si, là-aussi, c’était les géants du numérique qui menaient la danse ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale