Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google montre ses muscles avec une maison connectée au coeur de Paris

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Spectacle à gros budget : dans une mise en scène itinérante, Google a fait la démonstration de ses "nouveaux" services à travers les pièces de la googlehouse, une maison designée pour l'occasion. Si rien de vraiment bluffant n'en ressort, l'expérience de partage de contenu permise par Chromecast et les nouvelles possibilités photo et vidéo de Google+ sont convaincantes. Visite guidée de la maison dont rêve… Google, car elle constitue une gigantesque source de données sur ses utilisateurs.

Salon sportif

Un salon dédié au sport constitue la première pièce. Si les hôtes détaillent le principe de l'abonnement à des chaînes pour personnaliser sa page d'accueil YouTube, le sport est surtout le sujet choisi pour montrer l'ampleur des évolutions de Voice Search : non content de formuler une réponse sonore aux questions qu'on lui pose oralement, depuis le mois de juin le moteur de recherche retient les questions. Il est ainsi possible de demander "Qui est Zlatan Ibrahimovic ?" puis "Quel âge a-t-il ?" sans répéter le nom du joueur de foot.

Métro d'info

Cette station de métro improvisée visait à montrer les nouveautés de l'assistant personnel Google Now, mis à jour début novembre pour la nouvelle version d'Android KitKat. Tout clic sur la barre de recherche sur un smartphone ou une tablette met en avant les "aides" de GoogleNow : rendez-vous à venir, trajet vers cette destination, météo, restaurants à proximité…

Fashion salle de bain

L'intérêt de la salle de bain résidait principalement dans la baignoire remplie de KitKat, clin d'œil à la sortie récente de la dernière version d'Android baptisée du nom de ces barres chocolatées. Dans cette pièce notre hôte s'est servi de l'analyseur de tendances Google Trends pour savoir comment s'habiller : "Tartan ou Prince de Galles" ?

Chambre d'ado studieux

La chambre d'ado fut l'occasion de souligner l'intérêt du travail collaboratif que permet Drive, outil d'édition de documents partagés, à travers l'exemple de collégiennes préparant un exposé sur Versailles. L'occasion de ressortir des cartons le Google Cultural Institute, plateforme sur laquelle le géant du web propose une galerie de lieux et d'œuvres d'art depuis 2011. "Elle sera bientôt augmentée de commentaires audio" a affirmé la fausse ado faisant la démonstration.

Bibliothèque à lunettes augmentées

La pièce la plus frustrante de cette visite connectée fut sans hésitation la bibliothèque, dans laquelle 4 guides nous ont fait essayer trop peu de Google Glass pour le nombre de visiteurs. Les guides avaient traversé l'Atlantique car "le device ne comprend pas encore le français"… ni l'anglais avec l'accent français semble-t-il.

Cuisine basse calorie

Hervé, de hervecuisine.com, était notre Top Chef pour la découverte de la cuisine connectée. L'occasion pour Google d'annoncer le lancement en français de sa fonction de recherche nutritionnelle, qui existe déjà en anglais depuis le 5 juin, et qui donne de façon sonore le nombre de calories d'un aliment lorsque la question est posée oralement au moteur de recherche.

Salon de partage

La première réelle nouveauté était dans le salon : la clé Chromecast se branche sur une télévision, se connecte au Wifi local et permet à de retransmettre sur cet écran partagé une vidéo (YouTube ou Netflix), de la musique (Play Musique) ou n'importe quel page web (Chrome) depuis un smartphone ou une tablette. Cette réponse à l'Apple TV est vendu 35 dollars aux Etats-Unis et devrait arriver en France "courant 2014".

Chalet studio

La démonstration de deux fonctionnalités photos et vidéos de Google+ ont été réalisées devant le feu de cheminée d'un chalet suisse : Auto Backup sauvegarde au fur et à mesure les photos prises avec un appareil connecté à un compte Google+ et sélectionne automatiquement les meilleures (netteté, bonne luminosité) ; Auto Awesome (présenté lors du grand show annuel Google I/O en mai dernier) crée automatiquement des gif animés à partir de photos prises en rafale et propose une interface très intuitive de montage de vidéos.

Restaurant multilingue

Après une conversation peu convaincante à travers Google Traduction entre notre intervenant français et une fausse serveuse suisse allemande, la traduction du menu pris en photo a fait son petit effet. Depuis l'été 2012 l'application permet de surligner avec un doigt un morceau de texte sur une photo afin d'obtenir une traduction.

Open bar de données

Tous ces services constituent un gigantesque réservoir de données pour Google qui les analyse et les relie afin de toujours mieux connaitre ses utilisateurs et ainsi offrir toujours plus de précision dans les informations présentées à des annonceurs friands de publicités ciblées. Celles-ci représentent 87% des revenus du moteur de recherche, des milliards de dollars tirés de ces services "gratuits". Si c'est gratuit, vous êtes le produit. C'est le jeu…

Charles Foucault

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale